La justice jamais ne sera restaurée par le sang. Kira, L venez rejoindre l'un des deux clans, serez vous un Kira ou bien un enquêteur de talent tel que L ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)

Aller en bas 
AuteurMessage
Yumi Williams

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 15/04/2009
Age : 25
Localisation : dans mon monde ....^^

MessageSujet: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Sam 9 Mai - 21:58

    La journée avait été plus qu'éprouvante. Et c'est le cas de le dire.
    Yumi avait été obligée de rester au poste de police toute la journée, à faire des interrogatoires avec des criminels de bas-étage comme des voleurs ou autre faiseurs de petits délits. À chaque fois, quand elle leur demandait leur nom, ils lui suppliaient de ne pas le noter. Il avaient tous la peur d'être pris par Kira, et d'être tué à leur tour, même si ce qu'ils avaient fait n'était pas aussi grâve qu'un meurtre.
    Et en plus de ça, le commissariat avait été assez vide ce jour-là. Ça devait être parce que les membres du bureau d'enquête sur Kira n'avaient pas été présents. Cela était dû au fait que leur lieu de travail, pour cette affaire, se trouvait ailleurs.

    Quoi qu'il en soit, elle espérait ne plus vivre une journée comme celle-là de sitôt.
    Elle, ce qu'elle voulait, c'etait faire partie du bureau d'enquête chargé de l'affaire Kira. Elle souhaitait vraiment venir en aide à ses collègues. D'abord parce qu'elle avait de la sympathie pour eux, mais aussi car elle voulait, comme beaucoup de monde, mettre la main sur Kira.
    Elle, elle s'ennuyait à rester sans rien faire. Elle s'occupait de quelques affaires, bien entendu, mais cela ne l'enchantait pas tellement. C'était important, d'accord, mais pas palpitant.

    Bref, elle sortit du commissariat les yeux cernés par cette journée. Et comme si ça ne suffisait pas, il pleuvait.
    Heureusement qu'elle avait pensé, ce matin, à prendre son parapluie. Elle l'ouvrit et commença à marcher sous la pluie. Cette pluie qui grisaillait le paysage. Cela la rendait encore plus morose qu'elle ne l'était déjà.

    Avant de prendre le métro pour rentrer chez elle, elle s'arrêta dans un Café. Elle avait besoin de boire quelque chose de chaud.
    Elle s'assit au bar et commanda un café. Puis, elle paya et commença à le boire.
    Quand elle l'eut fini, elle se leva afin de se rendre vers l'extérieur. Mais, la tête dans les nuages, elle ne fit pas attention à la personne devant elle, et la bouscula sans faire exprès.


    - Pardon, je suis désolée. Je ne regardais pas devant moi.


Dernière édition par Yumi Williams le Mar 2 Juin - 19:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-sekai-mangas.skyrock.com/
Constantin Pinson
Modo || Enquêteur Barré
Modo || Enquêteur Barré
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : Cherche

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Dim 10 Mai - 0:20

Journée de merde. Sans doute l'une des pires que Constantin ait jamais vécu. Il était allé au lycée dans l'objectif de défier implicitement le meilleur élève du Japon, à savoir Light Yagami. D'ailleurs cette partie du plan c'était plutôt bien déroulé. Malheureusement, ce qu'il n'avait pas prévu, c'était la taille des lycées japonais. Beaucoup plus grand que le lycée français qu'il avait connu. Pour d'autres, cela n'aurait pas eut grande importance mais pour le jeune homme c'était dramatique. Il y avait bien plus de chemin à faire entre les différentes salles et les escaliers étaient monstrueusement long à parcourir. Une torture pour ses jambes qui n'avaient d'ailleurs pas tenus le choc longtemps. Il avait finalement faillit dégringoler dans les escaliers devant celui qu'il était venu défier : Light Yagami. Pour le moins humiliant comme situation, il en était à ce point affaibli qu'il avait dû être accompagné à l'infirmerie par ce même Light.

Là-bas, après un quart d'heure d'intense négociation avec l'infirmier de service, il avait obtenu de sortir en avance pour se reposer et avait promis de faire de l'exercice chez lui pour réhabituer ses jambes à faire des efforts. A présent, il parcourait le chemin entre son lycée et l'hôtel dans lequel il logeait, il pleuvait d'ailleurs, ce qui était ennuyant car il n'avait pas pensé à se munir d'un parapluie ou d'une capuche. Un chemin pas si long que ça, encore heureux, mais après les derniers évènements, il n'avançait pas trop vite. Soucieux d'y arriver en vie et avec ses jambes en parfait état. Objectif qu'il aurait très bien pu accomplir sans problème si il n'y avait pas eut cette femme. Trop concentré sur ces propres jambes et son besoin de rester debout, il ne l'avait pas vu arriver. Elle avait surgit soudainement dans son champ de vision sans qu'il ne puisse rien faire pour l'éviter. Bousculé, il tenta de garder son équilibre en balançant ses bras, peine perdue. Sa jambe gauche glissa sur la chaussé mouillée par la pluie et il s'effondra par terre. Son dos heurtant violemment le sol tandis que sa canne alla rouler un peu plus loin.

Ne pouvant pas se mettre debout sans sa fidèle canne, il se contenta de se redresser en position assise. Il tâtonna quelques instants sur le sol cherchant sa canne, ne prêtant guère attention aux paroles de son interlocutrice. Il aurait bien voulu l'accuser et même l'engueuler franchement, cela lui aurait au moins permis de se défouler un bon coup. Mais Constantin n'était pas comme ça, il devait garder son calme. Elle n'avait aucune importance, pas de raisons de s'énerver. Il devait garder une attitude de façade avec les gens, se montrer désagréable ne servirait à rien même si ça faisait du bien sur le coup.


    -Ce n'est rien, je ne faisais pas très attention moi non plus.

Voilà, ça c'était la bonne attitude. Restait maintenant à trouver cette fichue canne. Où avait-elle bien pu se fourrer, il se souvenait l'avoir lâcher au moment de sa chute mais rien d'autres. Sans doute avait-elle roulé un peu plus loin. Il ne pouvait pas se lever et n'allait quand même pas ramper pour la retrouver...

    -Euh...Excusez moi mais...vous n'auriez pas vu une canne rouler quelque part ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Light Yagami
Kira#1
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 06/04/2009
Localisation : Moins présent cette semaine.

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Dim 10 Mai - 11:26

16h59. Il était l'heure de rentrer à la maison et de débarrasser le monde des criminels qui le corrompaient. Avec l'imprévu qui l'avait amené à accompagner le nouvel élève Constantin Linton à l'infirmerie, Light Yagami avait suivi exactemement 25 minutes de cours d'histoire, ce qui était amplement suffisant, au vu de ce que le professeur avait eu à leur dire. Impatienté, il avait ramassé ses affaires et avait quitté le lycée sans traîner. Avant même de sortir du bâtiment, il avait sorti son parapluie et quelques secondes après qu'il l'eût ouvert, la pluie commença à tomber. Exactement comme prévu ...

Le lycéen ne prit cependant pas directement le chemin pour rentrer chez lui. Yoji Watase continuait de le hanter. Sa première victime non-criminelle ... Il ne savait pas trop si c'était le fait d'avoir à utiliser la vie de quelqu'un qui n'avait commis d'autre crime que celui d'écrire un livre contre Kira, ou s'il était angoissé à l'idée que son plan ne fonctionne pas, mais il n'était pas tranquille. Il regardait sans arrêt sa montre. Plus que 6 heures avant la crise cardiaque. Quelques jours pour qu'on retrouve le corps ... Light avait besoin de se détendre un peu, et il connaissait justement un café où il pourrait rester tranquille quelques instants.

En remontant les rues, il reconnut la petite silhouette clopinante de celui qu'il avait rencontré un peu plus tôt dans la journée. Constantin. Il se retrouvait assez dans ce nouvel élève, en particulier dans sa vision lucide du monde. Ce ne serait peut-être pas une mauvaise chose d'en apprendre un peu plus sur lui. Il se promit de prendre un peu de temps pour parler avec lui, un de ces jours, même si Constantin n'avait pas l'air de quelqu'un de bavard. Mais là, ce n'était pas le moment. Ils arrivaient en vue du café, et Light n'était qu'une dizaine de mètres en arrière quand il fut le témoin d'une collision spectaculaire. Une fille était sortie du café et avait bousculé Constantin. Naturellement, il était tombé, et cette fois-ci pour de bon. Il devait y avoir plus de peur que de mal, et Constantin cherchait déjà sa canne. Light l'avait déjà repérée.


« Elle a roulé de votre côté, dans le caniveau, Mademoiselle. »

Light pointa du doigt le bord du trottoir ruisselant d'eau, où l'objet à peine visible créait un remous. La fille était plus près, et il n'avait pas envie de se salir les mains en cherchant la canne dans cette eau-là. Et puis, c'était aussi la faute de cette tête-en-l'air si on se trouvait dans cette situation. Light s'approcha de Constantin.

« Hé bien, c'est la journée ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumi Williams

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 15/04/2009
Age : 25
Localisation : dans mon monde ....^^

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Dim 10 Mai - 19:46

    Journée qui s'annonçait normale, qui s'est révélée être ennuyeuse, pour la fin serait, espérons-le, moins grisatre que le temps présent.
    C'est fou. La pluie rendait Yumi tête en l'air, parfois. Comment avait-elle fait pour ne pas remarquer la personne devant elle ? Elle n'était pas aveugle pourtant.
    Voilà ce qui arrive aux gens qui passent une sale journée. Une comme celle-là, du moins.

    Enfin bon, elle pensait, elle pensait et en attendant, la personne à terre, qui était un homme, ne s'était toujours pas relevée. En plus de ça, elle vait perdue la canne qu'elle avait avec elle.
    Quand l'homme le fit remarquer à Yumi, elle posa son egard partout afin de la retrouver. Ce qu'elle n'eut pas à faire finalement, car une autre personne la trouva à sa place. Et la canne était...dans un caniveau ! Ah, génial...Encore un autre point qui rendra cette journée encore plus grise qu'elle ne l'était déjà. Yumi pensait déjà à prendre une douche dès qu'elle rentrerait chez elle.

    Elle ramassa la canne et la tendit à celui qui l'avait perdue.


    - Tenez, voilà votre canne. Elle se sentait un brun honteuse. Je suis vraiment désolée. Je suis un peu tête en l'air ces jours-ci.

    En même temps qu'elle disait sa phrase, elle ne pouvait s'empêcher d'être intriguée par la deuxième personne sur les lieux, qui elle aussi état un homme. Mais lui avait plutôt l'âge d'un étudiant. De plus, elle avait le sentiment de l'avoir déjà vu quelque part. Elle se tourna vers lui.

    - Excusez-moi. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai l'impression de vous avoir déjà vu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-sekai-mangas.skyrock.com/
Constantin Pinson
Modo || Enquêteur Barré
Modo || Enquêteur Barré
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : Cherche

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Lun 11 Mai - 19:49

Mais qu'est-ce qu'il avait fait ? Qu'avait bien pu faire Constantin au ciel pour qu'on lui en veuille à ce point ? Il avait réussit à ne pas tomber de la journée que ce soit dans les escaliers ou entre les bâtiments du lycée japonais. Et là ! Dans la rue, un endroit plat, sans embûche où il avait fait attention et n'avait pas été trop vite pour ne pas surmener ses jambes. Il avait été bousculé ! Mais ce n'était pas encore le pire dans cette histoire ! Il était tombé devant Light Yagami ! Il avait fallu qu'il tombe devant celui qu'il considérait comme un concurrent. Ce n'était pas possible, il devait être maudit. Enfin, Light avait au moins eu une utilité sur ce coup là. Il avait montré à la jeune femme qui avait percuté le français où se trouvait sa canne. Dans un caniveau, pauvre canne, elle avait déjà été bien malmenée ce jour-là.

    -Oui. Il y a des jours comme ça...

La jeune femme était allé chercher sa canne et la lui tendait à présent. Constantin s'en saisit doucement et l'examina rapidement, elle était au moins aussi trempé que son propriétaire à présent. Il vérifia minutieusement chacune de ses facettes et essuya une petite saleté qui s'était glissé un peu en dessous de sa poignée. Sa canne était sans doute l'une des choses à laquelle il tenait le plus. Un vieux souvenir qu'il n'aimait pas voir dans un tel état mais il n'avait pas le temps de l'inspecter d'avantage, il ferait cela une fois rentré dans sa chambre d'hôtel.

    -Merci.

Il se releva en se servant de sa fidèle canne comme appui principal mais il poussa tout de même un léger geignement au moment de redresser son dos et si il n'avait pas eu le visage baissé, Yumi et Light aurai pu apercevoir pendant une fraction de seconde une grimace de douleur sur le visage d'habitude si inexpressif du jeune homme.

    -Ce n'est rien, ce sont des choses qui arrivent.

Constatant qu'elle était en train de faire la conversation avec son camarade de classe, Constantin en profita pour s'appuyer d'avantage sur sa canne, au risque de se pencher en avant, de manière à ne pas répartir trop de poids sur ces maigres jambes. Il devait encore se reposer un peu avant de repartir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Light Yagami
Kira#1
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 06/04/2009
Localisation : Moins présent cette semaine.

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Lun 11 Mai - 21:08

Sans sourciller, Light regarda Constantin se dépatouiller avec sa canne. Il avait l'air d'y tenir ... Il avança un peu son parapluie pour couvrir le visage de Constantin, simple marque de politesse. Il avait compris que l'autre n'avait pas envie qu'on l'aide. Et puis, Light n'avait pas envie cette fois-ci de l'aider. Il commençait à intégrer le fait qu'il était un concurrent, et en réfléchissant à nouveau à leur échange, il commençait à le redouter vraiment comme rival. Les derniers mots qu'il lui avait dit à l'infirmerie lui revenaient. Quelque chose lui disait qu'il n'était pas qu'une menace pour la Chimie ...

La jeune étourdie crut le reconnaître, et la question détourna son attention. Il la dévisagea un instant et réfléchit. En effet, cette physionomie lui disait quelque chose. Light était extrêmement doué pour retenir les noms et les visages des personnes qu'il rencontrait. Et cette femme-là, il l'avait vue ... au commissariat ! Bien entendu, il ne pouvait se rappeler par-dessus le marché des circonstances exactes. Mais il y avait de fortes chances pour qu'elle soit policière.


« Je crois me souvenir de vous avoir rencontrée à la préfecture de police, si mes souvenirs sont exacts. Je m'y suis rendu à plusieurs reprises, puisque je suis le fils de Souichiro Yagami. Vous le connaissez peut-être ? »

Il reporta son regard sur son camarade, toujours à terre. Constantin était dans une situation assez pathétique. Cette fois-ci, il faudrait qu'il demande de l'aide pour en obtenir, si jamais il en avait besoin ... A moins que ... Oui, cela semblait beaucoup l'ennuyer qu'on lui propose de l'aide. Devant une fliquette, Light pouvait tout à fait se montrer excessivement débonnaire, cela donnerait une bonne image de sa famille. Light demanda d'un voix innocente :

« Tout va bien ? Tu as besoin que je t'aide comme tout à l'heure, Constantin ? »

Comme si le petit français ne parvenait pas à passer une demie-journée sans s'étaler. Idiot, mesquin, mais c'était plus fort que lui. Il se mordit les lèvres pour ne pas ricanner, mais quelque chose de plus efficace coupa court à cette envie. Il reçut une bonne rasade d'eau dans le col de sa veste. Un couple venait de les dépasser, trempé jusqu'aux os, et l'homme qui tenait le parapluie avait été bousculé. Le parapluie avait dangereusement penché dans la direction de Light pour se décharger de toute son eau dans son cou. Light poussa un "Zut !" qui était le juron le plus osé qu'il se permettait en public, et fusilla les deux imbéciles du regard. Bon sang, il avait l'air de quoi, maintenant ? Après avoir rapidement observé l'étendue des dégâts, il poussa un soupir, ferma son parapluie et poussa la porte du café.

« Je ne sais pas pour vous, mais je n'ai pas l'intention de rester une minute de plus sur ce trottoir de malheur. Vous veniez de sortir du café, Mademoiselle ... »

Il s'adressait à la fille. Elle devait certainement avoir envie de rentrer chez elle, puisqu'elle avait déjà visité l'endroit. Quand à Constantin, il n'était pas trop heureux en société, avait-il remarqué. Il s'apprêtait à les saluer et à aller prendre son café serré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumi Williams

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 15/04/2009
Age : 25
Localisation : dans mon monde ....^^

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Mar 12 Mai - 19:03

    Décidémment, cette pluie ne finirait jamais.
    Non seulement cela rendait le paysage complètement gris et terne, mais en plus, ça dérangeait tout le monde. Elle, n'avait pas été mouillée, ou qu'un petit peu, mais pour ce qui est des deux garçons avec elle, c'était différent. L'un était tombé par terre et l'autre en avait reçut de l'eau sur la tête. Ah là là...vivement que la journée se termine.

    Ses pensées négatives mises de côté, Yumi devina que ces deux garçons se connaissaient. Et si l'un semblait être étudiant, l'autre devait l'être aussi, forcément. En tout cas, elle était sûre d'une chose : Elle avait déjà vu l'un deux. Lui aussi semblait s'en souvenir, et eut la gentillesse de le lui rappeler.
    C'était le fils du chef Yagami, coment s'appelait-il déjà ?...Elle posa son pouce et son index sur son menton, et réfléchit, tentant de retrouver son prénom...Light ! C'est ça ! Il s'appelait Light Yagami.

    Il avait l'air gentil. Mais ce n'était qu'apparence. Attendons de le connaître avant de se faire des idées.
    Il rentra à son tour dans le Café, visiblement gêné par l'eau qu'il venait de recevoir sur lui. Par contre, Yumi eut l'impression qu'il l'invitait à se joindre à lui. Mais elle avait vraiment envie de rentrer. D'un autre côté, il y avait une petite voix au fond d'elle qui l'insitait à retourner de là d'où elle était venue. Et puis de toute manière, elle ne resterait pas longtemps. Ça n'allait pas lui faire de mal de parler avec lui quelques minutes.


    - Ce n'est pas parce que j'y suis sortie que je ne peux pas y re-entrer. ^^ Et comme je me sens un petit peu responsable de ce qui est arrivé, je vous propose de vous payer quelque chose. Si cela ne vous dérange pas, bien sûr.

    C'était tout elle ça. Quand elle sentait qu'elle avait fait quelque chose de dérangeant, sans le faire exprès, il fallait qu'elle fasse autre chose pour se faire pardonner. Espérons que Light soit compréhensif et accepte son offre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-sekai-mangas.skyrock.com/
Constantin Pinson
Modo || Enquêteur Barré
Modo || Enquêteur Barré
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : Cherche

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Mer 13 Mai - 17:47

Le nombre de gouttes d'eau atteignant Constantin venait soudainement de diminuer. Il releva la tête pour en connaître la raison et constata que Light s'était avancé avec son parapluie de manière à le protéger un peu plus. Il ne lui dit rien mais lui adressa un signe de tête discret pour lui signifier qu'il le remerciait. Il n'avait pas encore réussit à se relever entièrement mais ça ne saurait tarder. Le petit français écoutait toujours la conversation et il apprit alors une chose tout à fait intéressante qui venait de rendre Light Yagami encore plus intéressant aux yeux de l'enquêteur qu'il était. En effet, son principal rival était le fils de quelqu'un qui travaillait à la préfecture de police japonaise ou alors qui avait des liens avec cette préfecture. Avec un peu de chance...il pourrait se servir de ce lien pour obtenir quelques informations de temps en temps. Light venait de passer du grade de rival à celui de pion dont Constantin comptait bien se servir. Ce serait amusant, le jeune homme serait sans doute bien plus complexe à manipuler que ceux que le français utilisait habituellement mais cela ne rendait le jeu que plus amusant.

En fait, le français était tellement surpris et intéressé par ce qu'il venait d'apprendre qu'il ne fit même pas attention à la remarque de Yagami et se releva d'un seul coup pour ne s'en rendre compte qu'après.


    -Non merci Light. Je m'en sort seul...

Le remettre à sa place dès maintenant n'aurait servit à rien, surtout que les éléments s'en chargèrent à sa place. Les éléments qui prirent la forme d'une trombe d'eau se déversant dans le cou du jeune homme. Constantin dut se retenir de sourire à la mésaventure de son « camarade » Il aurait presque remercié le couple pour ce qu'il venait d'accomplir mais il ne fallait pas exagérer. Après avoir été quelque peu trempé, Light s'apprêtait à rentrer dans le café d'où était sortit la jeune femme et celle-ci décida soudainement de le suivre et de lui proposer à boire. Se sentant « responsable » mais de quoi ? Cela, Constantin n'aurait su le dire. Il s'apprêtait à prendre congé d'eux et leur lança un discret « Au Revoir », se préparant à repartir pour son hôtel.

Il se rendit alors compte qu'avec l'état de la chaussée et de lui-même, repartir maintenant n'aurait servit à rien d'autres qu'à retomber quelques mètres plus loin. Il n'avait pas vraiment besoin de ça et devait se reposer, dans un endroit plus sec ce serait plus agréable. Naturellement, son regarde se posa sur le café. Soupirant, il pénétra à l'intérieur et s'assit à une petite table, la plus éloignée des autres, pour commander un simple verre d'eau. Il n'avait pas soif mais se sentait obliger de commander quelque chose. Le petit français posa ses yeux sur une vitre qui lui renvoya l'image de la rue qu'il venait de quitter, la pluie s'intensifiait. Fouillant dans son sac, il en sortit un livre de poche assez massif néanmoins, il n'avait plus que deux ou trois chapitres à lire. Dès qu'il aurait finit, il sortirait de ce lieu où il y avait vraiment trop de monde à son goût.

_________________
"Vous savez, ma vision du monde est assez simple, chaque être vivant peut être rangé dans deux catégories bien distinctes : Il y a Moi et il y a Les Autres. Simple, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Light Yagami
Kira#1
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 06/04/2009
Localisation : Moins présent cette semaine.

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Mer 13 Mai - 23:02

Voilà qui était étrange. La jeune femme souhaitait vraissemblablement lui présenter des excuses à lui, victime indirecte de l'incident, tandis que Constantin qui était assis sur le sol avait été oublié. C'est lui qui aurait dû être invité à sa place. Mais au fond, ce n'était pas si extraordinaire : Light était le chouchou de ces dames, elles n'avaient d'yeux que pour lui. Constantin ne faisait pas le poids. Ou peut-être était-ce tout simplement de la confusion ? Miss Tête-en-l'air donnait l'impression d'être quelqu'un de très sensible, pour quelqu'un qui exerçait le métier de policier ...

Toujours était-il que Light aurait peut-être du profit à se mettre en contact avec un autre policier que son père, histoire de brouiller les pistes au cas où il devrait se servir de cet atout ... Et puis, tout le monde n'était pas opposé à Kira, ou ne s'attendait pas à ce que le parfait petit Light soit le justicier qui défrayait la chronique. Peut-être que la policière se révèlerait être un allié d'une manière plus ou moins détournée. Si ce n'était pas le cas, il lui ferait simplement la conversation. Light ne devait pas oublier de se relaxer de temps en temps, entre les examens et son devoir en tant que Kira. Ils pourraient parler de la pluie et ... de la pluie.


« Je vous remercie de votre invitation, c'est très délicat de votre part. Mais vous ne devez pas vous sentir obligée, croyez-moi. Vous m'invitez, mais j'espère de mon côté que vous ne verrez pas d'inconvénient à ce que je choisisse la place ? »

Poli, lisse jusqu'au bout des ongles, Light avait débité ces marivaudages sans aucune difficulté, avec un parfait naturel. Après ces propos de pure forme, il entra dans le café, et apprécia l'atmosphère chaleureuse de l'endroit après avoir poireauté sous la pluie. Il se dirigea sans hésiter vers l'une de ses tables favorites, dans le fond de l'établissement. Le lycéen se débarassa de sa veste, enleva sa cravate et déboutonna le col de sa chemise. Il n'appréciait pas spécialement de se retrouver dans cette tenue trop négligée à son goût, mais il aurait été ridicule de rester avec cette cravate piteusement trempée autour du cou. Il tenta de dissiper la gêne d'un rire léger.

« Ce sont des choses qui arrivent. Mais qu'il pleuve autant arrive un peu trop souvent cette année à mon goût. Vous ne m'avez pas répondu tout à l'heure, vous travaillez à la préfecture, n'est-ce pas ? Excusez-moi, je me souviens bien de vous avoir rencontrée là-bas, mais je ne me rappelle plus de votre nom ? Vous êtes ... ?

Je n'y suis pas allé depuis 8 mois, je ne sais pas si beaucoup de choses ont évolué. Y a t-il beaucoup de travail en ce moment ? Ha, je dois vous sembler bien curieux, mais je ne voit pas beaucoup mon père en ce moment, et je dois dire que je suis curieux de savoir ce qui se passe à la préfecture, parce que j'aimerai devenir policier comme lui. Il me semble qu'avec les derniers évènements, l'ambiance doit avoir changé, n'est-ce pas ? »


Il parlait naturellement de l'affaire Kira. Cela faisait exactement 7 mois qu'il n'avait plus mis les pieds au commissariat, la dernière étant pour la résolution de crimes motivés par des primes d'assurance. Il avait envie de tester le terrain, savoir quel était le ressenti des policiers en voyant que la criminalité baissait.

Light chercha un serveur du regard. Ce faisant, il remarqua que Constantin Linton s'était installé lui aussi, en seule compagnie d'un livre épais comme l'annuaire. Ce type était décidément associal et rébarbatif avec son verre d'eau plate. Il était clairvoyant, mais affichait trop ce qu'il pensait, ou ne prenait pas la peine de se dissimuler. Cela lui jouerait des tours, un jour ... Light avait envie de le connaître un peu plus. En la compagnie d'une troisième personne, peut-être que l'échange serait moins intéressant, mais si la conversation de son interlocutrice se révélait ennuyante, il pourrait toujours se rabattre sur Constantin


« Est-ce que cela vous ennuie si nous l'invitons à notre table ? Il est avec moi au lycée. C'est un nouveau, il est français, et il ne doit connaître personne à Tokyo. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumi Williams

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 15/04/2009
Age : 25
Localisation : dans mon monde ....^^

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Jeu 14 Mai - 21:00

    Light avait accepté sa proposition. Elle était satisfaite. Sa journée n'allait pas finir comme elle avait commencée, finalement. Tant mieux.
    De plus, ce Light Yagami l'intriguait un peu. Peut-être parce qu'il était le fils de son chef ? Qoiqu'il en soit, elle le suivit jusqu'à la table, qu'il venait de choisir. Celle-ci se trouvait pratiquement au fond de la salle. Yumi ne l'avait pas remarquée quand elle entra la première fois. Maintenant, elle s'en souviendrait. Il est vrai que c'était un coin tranquille à l'abri des regards. Parfait pour les conversations. Au moins, on était sûr de ne pas se faire espionner.

    Ils s'assirent tous deux l'un en face de l'autre. Light enleva sa veste, et Yumi fit de même.
    La pluie ? Oui, trop présente pour ce début d'année. Espérons que cela ne durera pas trop longtemps.
    Elle avait oublié la question ? Décidément, cette journée ne la réussissait pas. Yumi avait hâte au moment où elle se glisserait sous sa couette. Une bonne nuit de sommeil, ça ne lui serait que bénéfique.


    - Oui, effectivement, je travail à la préfécture, sous les ordres de votre père Soichiro Yagami. Je dois vous dire que c'est quelqu'un de très droit. Et je suis fière de l'avoir pour chef. Vous savez, vous avez de la chance d'avoir un père comme lui.

    Curieux ? Oui. C'est vrai que pour un jeune étudiant, il parlait beaucoup. Mais bon. Quelqu'un de curieux parle beaucoup de toute façon. Il devait pas être le seul sur Terre à être comme ça.

    - 8 mois ? C'est normal que je ne souvienne pas vraiment de vous, alors. Et il est aussi normal que vous ne vous souveniez pas de mon nom. Celui-ci est Williams Yumi. Et je ne vous l'ai pas dit, mais je suis ravie de faire la connaissance du fils de monsieur Yagami.

    Et voilà qu'à présent il se mettait à parler de l'affaire Kira. Mais il n'y avait rien d'anormal à ça. Pour lui qui voulait devenir policier en tout cas. Et puis, si son père travail sur cette affaire, il est logique qu'il s'y intéresse aussi. Mais elle ne pouvait pas vraiment lui apprendre quelque chose. Elle travaillait peut-être à la préfecture, mais pas sur l'affaire Kira. Bien sûr, elle voulait participer à l'enquête, avec la cellule d'enquête qui s'en occupait, mais elle avait refusé. À cause de sa mère. Celle-ci lui avait défendu de le faire. Elle qui avait perdu son mari, elle ne voulait en aucun cas perdre sa fille. Yumi la comprenait, mais en même temps, elle avait en elle l'envie de rentrer dans la cellule d'enquête.

    - C'est vrai que depuis le début de l'affaire Kira, l'ambiance à la préfecture n'est plus la même. Pour ceux qui ne travaillent pas sur cette affaire ça ne change pas grand chose, si ce n'est que les bureaux et les couloirs sont plus silencieux. Heureusement cela ne nous n'empêche pas de travailler. Avec ce que je viens de vous dire, vous devez comprendre que je n'ai pas de renseignements à vous donner.

    Puis, comme Light le fit remarquer, elle tourna le tête en direction de celui qui se trouvait avec eux jusqu'à il y a peu. Constantin, si elle se souvenait bien du nom.
    Elle n'était pas contre l'idée qu'il se joifne à eux. Ça serait mieux que de rester tout seul dans son coin. Et puis de cette manière, la conversation allait peut-être s'enrichir, en informations. Cela ne lui ferait pas de mal de se faire de nouvelles connaissances.


    - Pas du tout. Il peut venir, cela ne me dérange pas.

    Elle appela, ensuite, un serveur. Elle commanda un thé glacé, puis regarda Light comme pour lui dire que c'était à son tour de commander quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-sekai-mangas.skyrock.com/
Light Yagami
Kira#1
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 06/04/2009
Localisation : Moins présent cette semaine.

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Ven 15 Mai - 23:11

Light sourit au flot de compliments destinés à son père. Il était naturellement fier de lui, car c'était quelqu'un d'exemplaire. Si tous les adultes pouvaient être comme lui ... Malheureusement, les vices et la corruption prenaient vite et facilement racine dans le coeur des êtres qui constituaient la majorité des médiocres dans ce monde détestable. Yumi avait quant à elle l'air de quelqu'un d'assez bien, même si elle avait visiblement certaines faiblesses. En particulier sa sensiblerie ... normal, ce n'était qu'une fille, après tout.

« Alors vous travaillez sous la direction de mon père en ce moment ? Je suis naturellement heureux de vous entendre dire que vous appréciez ses méthodes de travail. Cela compense pour toutes les fois où il rentre tard à la maison ... En réalité, c'est même rassurant de vous entendre dire que vous faites équipe. Cela veut sûrement dire qu'il ne travaille pas sur l'affaire Kira. Je dois dire que cela me soulage. »

Bien sûr, c'était un mensonge : cela faisait belle lurette que le Light avait fourré son nez dans les dossiers de son père. Le lycéen commanda pour sa part un café serré. Dès le collège, Light avait aimé le café. La chose n'était pas évidente : le goût amer ne plaît en général pas beaucoup quand on est encore jeune. Mais Light y avait vite trouvé son parti : une tasse au petit déjeuner lui permettait d'avoir l'esprit clair très tôt le matin afin d'écouter efficacement les cours et de gagner au final un temps précieux.

A peine avait-il passé commande qu'il s'excusait auprès de Yumi et se levait pour inviter Constantin à leur table. La policière n'avait visiblement pas envie de parler de ce qui se passait au commissariat, il serait compliqué de lui soutirer des informations ... pour le moment. Autant proposer à Constantin de se joindre à eux. Alors comme ça il avait des problèmes de sociabilité ? Etait-ce juste la façade de ce matin qui lui avait laissé croire cela, ou était-ce réellement le tendon d'Achille de Linton ? Il n'y avait qu'à voir sa consommation, au fond. Un verre d'eau ... Quelle classe !


« Qu'est-ce que tu lis ? ... Tu arrives vraiment à en profiter dans ce vacarme ? En fait, tu étais aussi invité, tant qu'elle ne t'aura pas offert un café pour s'excuser, elle ne sera pas tranquille. Je crois qu'elle serait du genre à insister, si tu vois ce que je veux dire. »

A faire des histoire, à faire tout un cirque pour qu'il se lève pour qu'il vienne quand même ... Le genre d'attitude sentimentale que Light n'aimait pas trop, et il devinait qu'il devait en être de même pour l'amer petit Constantin qui trouvait lui aussi le monde pourri et ennuyeux.


« A ta place, je profiterai bien d'un café aux frais de la princesse. Après tout, c'est elle qui insiste. Enfin, je ne voudrais pas non plus t'obliger à venir, sa conversation ne risque pas d'être passionnante. Personnellement, je préfèrerais parler de chimie ... »

Cette dernière petite réplique devait faire mouche, Light en avait la certitude. Bien entendu qu'ils n'allaient pas parler de chimie comme ça devant une inconnue. Il y avait autre chose à comprendre ... Sûr de lui, Light s'apprêta à traverser à nouveau l'espace qui les séparait de la table où Yumi et lui s'étaient installés.


[HRP : Yumi, ne le prends surtout pas personnellement ! Ton rp n'est pas ennuyeux, c'est Light qui n'a pas de coeur, c'est tout. X3 ]


Dernière édition par Light Yagami le Sam 16 Mai - 1:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constantin Pinson
Modo || Enquêteur Barré
Modo || Enquêteur Barré
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : Cherche

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Sam 16 Mai - 0:46

C'était dommage. Un roman qui avait si bien commencé, pour finir comme ça. Il avait pourtant l'air si intéressant en lisant la quatrième de couverture et les premiers chapitres. Bon, il avait au moins l'avantage de tenir en haleine pendant un temps assez long ce qui était déjà pas mal mais la fin laissait vraiment à désirer. D'ailleurs, Constantin l'avait sur-estimé, il pensait qu'il prendrait plus de temps pour le finir mais les dernières pages étaient consacrés à quelques précisions sur l'œuvre et les habituels remerciements. Au final, il l'avait déjà finit, enfin presque, plus que quelques lignes. C'est précisément à ce moment qu'il fut interrompu dans sa lecture par une voix désormais bien connue, pas possible d'être tranquille ou quoi ? Levant à peine les yeux pour apercevoir Light, le petit français prit le temps de finir sa page et de ranger son livre avant de lui répondre.

    -Un thriller scientifique avec un zeste de politique et d'histoire. Il paraissait bien au début mais certaines théories avancées peuvent être facilement démontées si on y regarde bien...dommage. Et j'ai appris à ne plus faire attention à ce qu'il se passait autour de moi donc non, le vacarme ne me dérange pas.

Il réfléchit ensuite pendant un bon moment à la proposition. En rangeant ainsi son livre, il avait fait l'erreur de montrer qu'il l'avait finit et cette satané pluie qui ne cessait de s'intensifier. Il n'avait plus d'excuse à présent. Saisissant son verre d'eau, il en but quelques gorgées en écoutant son camarade. Sa dernière remarque aurait pu lui arracher un sourire même si ce ne fut pas le cas. Oui, il avait compris. Et oui, il comprenait, à la place de Light, même si il était trop asocial pour se risquer dans de telle situation, il aurait fait la même chose. Si la conversation de la policière se révélait trop ennuyante, il aurait fait appel à quelqu'un avec qui on pouvait avoir une conversation plus enrichissante. Constantin releva ses yeux gris vers Light et poussa un léger soupir.

    -Très bien. Mais je ne consommerais plus aujourd'hui, cela règle donc le problème.

Il saisit sa canne et se leva lentement, suivant Light jusqu'à la fameuse table de la « princesse » comme il l'avait si bien dit. Il lui vint alors à l'esprit une petite réflexion qu'il ne put s'empêcher de prononcer à voix haute, ne serait-ce que pour voir quel serait l'avis de Yagami.

    -La capacité de l'être humain à se sentir coupable pour de si petites choses et à faire les pires monstruosités sans état d'âme m'a toujours intriguée...

Au terme d'une marche qui obligea Constantin à se contorsionner un peu pour éviter les contacts physiques, les tables étaient beaucoup trop proches les unes des autres ici. Ils arrivèrent enfin à cette fameuse table à laquelle il était donc conviée. Il lança un discret quoique moins froid qu'à l'accoutumée « Rebonjour » avant de s'asseoir à une chaise en accrochant délicatement sa canne à l'un des accoudoirs. Au final, cette conversation pourrait lui permettre d'obtenir quelques infos sur la police et surtout, l'affaire Kira. Voilà qui était une bonne chose. Il se rendit compte alors qu'il avait oublié son verre d'eau à sa table, il y jeta un coup d'œil rapide. Bah...de toute façon, il était déjà à moitié vide...

_________________
"Vous savez, ma vision du monde est assez simple, chaque être vivant peut être rangé dans deux catégories bien distinctes : Il y a Moi et il y a Les Autres. Simple, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumi Williams

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 15/04/2009
Age : 25
Localisation : dans mon monde ....^^

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Sam 16 Mai - 12:35

    Une gorgée.

    Elle reposa sa tasse, tout en regardant son interlocuteur se lever et se diriger vers son ami. Un français apparement.
    Yumi avait remarqué qu'il lisait un gros livre. Elle se demandait encore comment certaines personnes faisaient pour lire des livres comme ça ? Cela ne voulait pas dire pour autant qu'elle en était incapable. Cela dépendait du thème.
    Le plus drôle, c'est que Light arriva devant lui pile au moment où il rangeait son ouvrage. Il en avait profité pour boire dans son verre.

    Deuxième gorgée.

    Pendant qu'ils se parlaient, Yumi elle repensait à sa journée.
    Levée tôt. Prenant son petit déjeuner. Allumant la télé et découvrir une nouvelle oeuvre de Kira. Énervant...Fatiguant... Elle en avait marre de cet être qui, de toute évidence, ne remarquait pas le mal qu'il faisait autour de lui. Avait-il seulement le moindre sentiment quand il passait à l'acte ? Avait-il des remords quand une de ses victimes succombait ? Avec le nomdre impressionnant de victimes qu'il possédait, Yumi se demandait comment il faisait. Une personne normale ne pourrait pas tenir plus longtemps, à faire des horreurs pareilles.
    Un jour...oui, un jour, elle l'attraperait.

    Troisième gorgée.

    Le fait d'avoir pensé à ce tueur la fit repenser à son père. Même si Kira avait chatié son meurtrier, elle ne pouvait s'empêcher de le détester. Là-haut, son père devait être d'accord avec elle. Lui qui avait eut tant de respect pour la vie humaine n'avait pas dù supporter qu'un homme se fasse tuer, même s'il s'agissait de celui ayant mis fin à ses jours. Yumi savait qu'il la soutenait, de là où il était. D'ailleurs, elle lui avait juré qu'elle ferait payer à Kira. Que jamais elle ne lui pardonnerait ce qu'il avait fait.

    Quatrième gorgée.

    Plongée dans ses pensées, elle ne remarqua pas que Light était revenu s'asseoir à sa place. Mais à présent, il y avait un nouveau convive à leur table. Elle lui fit un "bonjour" avec un léger sourire qui lui disait bienvenue.
    Ne voulant pas être plongée dans le silence, elle prit la parole, avec une phrase qu'elle trouva, au hasard, dans sa tête. Il fallait bien commencer par quelque chose, même si ce n'était pas très intéressant. Cela aboutierait peut-être à autre chose.


    - Alors, si j'ai bien compris, vous êtes des camarades de Fac ? Êtes-vous dans la même classe ?

    Cinquième gorgée.
    Sa tasse était presque vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-sekai-mangas.skyrock.com/
Light Yagami
Kira#1
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 06/04/2009
Localisation : Moins présent cette semaine.

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Mer 20 Mai - 22:49

Ainsi donc Constantin aimait ce genre de livres ... Une touche au portrait moral de son rival avait été ajoutée, il semblait aimer les casse-tête, démonter et disséquer des thèses et des théories. C'était un intérêt qu'il partageait avec le petit français. Ils étaient en train de traverser la salle où résonnaient les conversations relâchées de cette fin d'après-midi, quand Constantin glissa une remarque plutôt relevée.

« C'est ce que ce thriller t'inspire ? Je ne suis pas trop amateur, mais j'admets qu'il y a toujours un peu de vrai dans les romans. Mais ce que l'on appelle monstruosité a souvent à voir avec nos idéaux. Faire quelque chose de monstrueux, c'est agir de manière incompréhensible et choquante pour l'opinion commune, quelqu'en soient les raisons. »


En fait, on s'en rendait bien compte en étudiant l'histoire : quand on parlait de monstruosité de personnages historiques, on se rendait compte que c'est la postérité ou au moins un regard extérieur qui attribue ce qualificatif. Ce n'était rien qu'une histoire de point de vue. Quand dans les civilisations antiques on massacrait des peuples entiers, parlait-on de monstruosité ? En revanche, dès qu'aujourd'hui on voulait stigmatiser quelqu'un, on parlait à tort et à travers de Hitler et des nazis, et souvent ceux qui invoquaient ce nom ne savaient pas le dixième de ce qu'il fallait savoir sur cette période de l'histoire. On pouvait parfois se demander à quoi servait le travail des historiens, si l'imagination et les fantasmes devaient primer sur la science et la raison. Le monstre n'est jamais que celui dont on a une peur plus ou moins rationnelle. C'était une question de connaissance et d'optique.

Le recul, tel était le secret du problème de la monstruosité selon Light. Il avait lu quelques articles où Kira était traité de monstre, et avait réfléchi à la question. Il ne pouvait pas nier que ce qu'il faisait était terrifiant, mais il fallait tenir bon. Les gens faisaient semblant de ne pas comprendre où Kira voulait en venir. Ou simplement parce qu'en cette époque, on accordait plus de prix à la vie humaine isolée qu'au groupe humain, à ses idéaux, à ses aspirations. Or, c'était bien la société entière qui faisait les individus, qui les éduquait, leur inculquait des valeurs ... Pour former des individus vertueux, il fallait une société exemplaire. Cela, Light en était convaincu. La conversation était peut-être un peu grave, et le lycéen conclut.


« Pour en revenir aux petits accrochages et aux grands crimes, je crois qu'il ne s'agit pas des mêmes personnes, tout simplement. Que l'on fasse bien ou mal, il y a des gens qui sont moralement moins résistants que d'autres. »


Au bout de cette dissertation, les deux lycéens arrivèrent à la table de Yumi. Une tasse de café fumant attendait Light à sa place. Il se glissa sur la banquette et offrit un sourire aimable à celle qui les avait invités. Etait-ce un compliment détourné ou les prenait-elle vraiment pour des étudiants ? Light apostropha joyeusement Constantin :

« Tu entends ça, elle nous prend pour des étudiants ! En réalité, ce n'est qu'une question de semaines. Nous sommes tous les deux dans la même terminale, à l'académie Daikoku. Les examens vont se dérouler très bientôt, et je crois que nous n'avons pas de soucis à nous faire, ni l'un, ni l'autre ...Enfin, cela n'exclut pas un peu de stress, nous voulons donner le meilleur de nous-mêmes, n'est-ce pas, Constantin ?

Pardon, c'est moi qui devrait faire les présentations : Mlle Yumi Williams, Constantin Linton. Constantin, Mlle Yumi Williams, qui travaille à la préfecture de police. Et qui doit en voir de belles, de monstruosités, tous les jours. J'avoue que c'est quelque chose que j'appréhende un peu, si je dois entrer dans le métier. Est-ce qu'à la fin on ne doit pas être fatigué d'être aux prises constantes avec le crime ? On doit certainement s'habituer avec le temps, je suppose ...  »


Light devait être le plus bavard de la table. Il essaya donc d'alimenter la conversation, histoire de rendre cette petite réunion cordiale au moins en apparence.


« Constantin vient d'arriver au Japon, n'est-ce pas ? Nous nous sommes rencontrés ce matin. Je ne sais pas si tu as déjà eu le temps de visiter un peu Tokyo ? On pourrait te donner des idées, n'est-ce pas, Mlle Williams ? Au fait, tu sais déjà dans quelle fac tu veux aller ? Je suppose que tu ne passes pas l'examen national pour t'amuser. Qu'as-tu l'intention de faire, après ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constantin Pinson
Modo || Enquêteur Barré
Modo || Enquêteur Barré
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : Cherche

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Jeu 21 Mai - 17:28

Light parlait beaucoup. Beaucoup trop selon les critères de Constantin. Néanmoins, il comprenait parfaitement son attitude, Light essayait de faire la conversation. Il fallait bien, un silence aurait été gênant pour la plupart des personnes présentes à cette table, le français s'en fichait royalement mais il ne devait pas en être de même pour les deux autres. En ce moment, il était en train d'évoquer les examens proches. C'est vrai que ce serait dans peu de temps et Constantin était presque pressé d'y arriver. Il serait parfaitement prêt à ce moment et ce sera le test final pour déterminer si il était bien, comme il l'espérait et en était convaincu, plus doué que Light Yagami. Comment en était-il arrivé à parler de cela au fait ? Ah oui, la jeune femme les avait pris pour des camarades de fac. Light Yagami en avait peut-être l'air mais ce n'était certainement pas le cas de son camarade Constantin alors pourquoi donc ? Bah...c'était sans importance, il fallait répondre à la question posé par son collègue.

    -Le meilleur de nous-mêmes ? Oui, c'est probablement ce que je donnerais, ces examens sont très importants après tout. Mais il est vrai que je ne suis pas des plus stressé quand au résultat que j'obtiendrais. J'irais même jusqu'à dire que je suis presque assuré de n'avoir aucun problème. Loin de moi l'idée de paraître prétentieux mais c'est ainsi que je vois les choses...

Light fit ensuite les présentations qu'il avait oublié de faire tout à l'heure tout en glissant une légère remarque quant à la notion de monstruosité que Constantin venait d'évoquer. Mais il parlait aussi d'autres choses...il voulait « entrer dans le métier » ainsi donc, son camarade souhaitait devenir policier... Voilà qui rendait les choses d'autant plus intéressantes. Mais Constantin ne montra pas ouvertement son intérêt et inclina légèrement la tête pour déclarer.

    -Enchanté...Mademoiselle Williams.

Et il continuait à parler, pour ne rien dire en plus, enfin rien d'intéressant. Le pire, c'est qu'il posait beaucoup de question à Constantin qui se voyait dans l'obligation de répondre mais il savait parfaitement quoi dire. Sauf peut-être pour la dernière, il ne savait pas du tout ce qu'il avait l'intention de faire par la suite mais ce n'est pas grave, il lui suffirait de rester vague.

    -Oui, cela ne fait que quelques jours que je suis au Japon. Vous comprendrez aisément que je ne suis pas le plus amène pour visiter même les plus belles choses que Tokyo a à offrir.

Il leva légèrement sa canne pour la mettre en valeur et ainsi expliquer par geste qu'elle était la raison de cet enfermement chez lui.

    -Je choisirais ma fac en fonction de sa distance par rapport à mon lieu d'habitation et par rapport à l'hôpital, sécurité oblige. Mais j'espère qu'il y en a de bonne dans les environs... Quant à ce que j'ai l'intention de faire...j'ai quelques projets, rien de bien précis.

_________________
"Vous savez, ma vision du monde est assez simple, chaque être vivant peut être rangé dans deux catégories bien distinctes : Il y a Moi et il y a Les Autres. Simple, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumi Williams

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 15/04/2009
Age : 25
Localisation : dans mon monde ....^^

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Sam 23 Mai - 18:12

    Yumi se sentait un peu toute petite en face de ces deux garçons. Ils avaient à peine parlé, mais elle devina en les entendant, et voyant leur regard, qu'elle avait affaire à deux cerveaux. Si elle ne se trompait pas.
    Ainsi donc ils n'étaient encore qu'au lycée ? Même si elle fit une erreur en disant qu'ils étaient étudiants, ce n'était pas grand chose car, de toute façon, ils allaient bientôt le devenir. Ils semblaient sûr d'eux en tout cas.

    Quand Light fit les présentations, Yumi répondit à Constantin par une inclinaison de la tête, accompagné par un "Moi de même" avant de reporter une nouvelle fois sa tasse à ses lèvres.
    Ce Light...Était-il obligé de dire qu'elle travaillait à la préfecture ? Aucune importance. Ce n'était pas si grâve. Son acolyte l'aurait sut à un moment ou à un autre. Et puis, cela lui avait parmi d'apprendre les ambicions du jeune homme. Il allait poursuivre le même chemin qu'elle avait parcouru. Ce n'était pas plus mal. Avoir quelqu'un comme lui dans la Police allait sûrement faire avancer les choses. Du moins, c'est ce qu'elle espèrait.


    - Oh... D'après ce que viens d'entendre j'aurais bientôt un nouveau collègue..^^ Peut-être ferons-nous équipe ensemble un jour, qui sait ?

    Des monstruosités ? Heureusement elle n'en voyait pas tout le temps. Elle en avait vues, bien sûr, mais pas aussi souvent qu'il le croyait. Et maintenant qu'il en parlait, elle resongea à ce criminel qu'elle avait interrogé dans la matinée. Ce n'est pas qu'il l'avait ennuyée ou fait perdre passiance, mais le fait de le voir la supplier de ne pas prendre connaissance de son nom fut quelque chose qui la toucha. Sur le coup, elle avait eut pitié de lui. D'un côté, elle le comprenait. Si elle-même avait été à sa place, elle aurait certainement fait la même chose. Mais bon, elle avait quand même réussi à obtenir cette information, ce qui eut pour effet de mettre en furie celui auquel elle l'avait prise. Au moment où deux de ses collègues l'eurent remis en cellule, il n'avait pas arrêté de hurler des choses comme "Pourquoi ?!", "Vous savez ce que vous venez de faire ?!"...etc..

    C'est vrai qu'elle se sentirait un peu coupable si cet homme venait à mourir. Mais ce n'était pas elle la plus fautive de toute. Celui qu'il fallait blâmer, c'était Kira.
    Une fois encore elle pensait à lui. C'est pas possible. Quand est-ce que tout ça va finir ? Elle était fatiguée de le voir dans le journal, chaque matin. Mais elle ne devait pas être la seule.


    - Oui, c'est vrai que ce n'est pas facile tous les jours. Mais vous savez, cela ne fait qu'un an que je suis entrée dans la vie active, en tant que policière. Au début, cela n'a pas été facile pour moi, mais je m'y suis habituée. Il le fallait bien de toute façon. Et puis, j'ai eu la chance d'être soutenue par mes collègues. Ils m'ont bien aidée et je leur en remercie. En tous les cas, je te souhaite bonne chance dans ta future carrière, Light.

    La dernière gorgée de sa tasse la fit sortir de ses esprits. Maintenant, elle s'interrogeait sur le futur des deux énergumènes qu'elle avait en face d'elle.
    Constantin ne savait pas quelle université choisir, mais Light le savait peut-être. Autant lui demander.


    - Et toi, Light ? As-tu choisi ta future université ?

    Question avec peu d'interêt sûrement. Cela n'avait aucune importance pour elle. C'était simplement de la curiosité, pure et simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-sekai-mangas.skyrock.com/
Light Yagami
Kira#1
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 06/04/2009
Localisation : Moins présent cette semaine.

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Mer 27 Mai - 19:32

Constantin était toujours aussi peu loquace, il fallait vraiment le harceler de questions pour en tirer quelque chose. Yumi de son côté, commençait à se détendre un peu, et oubliait sa timidité. Elle avait l'air cependant soucieuse, et Light lui fit remarquer avec un brin de sollicitude :

« Je suis bien placé pour savoir que ce n'est pas un métier de tout repos, mais vous confirmez bien cela. Heureusement que la police n'est pas un milieu où l'on se tire trop dans les pattes les uns les autres pour avoir des promotions, il y a un minimum de solidarité. En tout cas, vous devez avoir eu une grosse journée derrière vous.

Je vise l'université de To-Oh. Elle offre le cursus le plus complet pour ce que je veux faire. Et puis, elle est plutôt bien cotée. Ce n'est pas que j'aie besoin d'une bonne réputation pour passer des concours pour entrer dans la police, mais il faut voir les choses en face : dans ce métier, les relations avec des gens bien placés peut permettre de débloquer des situations. Les gens qui passent par To-Oh finissent souvent à des postes-clé, connaître tout ce beau monde est un atout pour un policier : ceux qui iront en politique ou dans la justice me feront peut-être plus confiance si je dois demander des mandats ou ce genre de choses. Et puis ceux qui sont dans les médias pourraient collaborer ou éviter de nous mettre les bâtons dans les roues ... »


Ce discours, Light l'aurait tenu exactement de la même façon quelques mois plus tôt, et aurait été on ne peut plus sincère sur ses intentions : ses relations lui auraient servi à avancer dans son travail, mais il aurait eu l'intention de se faire sa place lui-même à la force de ses propres compétences. Désormais qu'il était Kira, les choses avaient imperceptiblement changé : peu importe les moyens, il devait atteindre un échelon où il serait intouchable, et où il pourrait se renseigner sur le crime international, afin de continuer plus efficacement son épuration du monde ... Sur le coup de l'habitude, il avait parlé exactement comme l'ancien Light l'aurait fait : ce n'était pas la première fois qu'on lui demandait ce qu'il voulait faire, et il avait planifié ses études depuis longtemps. Ce qui ne semblait pas le cas de Constantin. Qu'est-ce qui motivait son rival, dans la vie ?

« Tu n'as donc pas encore choisi ... N'oublie pas de te procurer la feuille de candidature avant les examens, elle est passée avant ton arrivée au lycée. Dans ces conditions, je crois bien que tu n'auras pas le temps de te promener, prochainement. Mais je sais bien qu'il faut prendre en compte certains facteurs pour tes sorties. Je pensais aux promenades en bateau dans la baie de Tokyo, ce qui ne nécessite pas beaucoup de déplacements. On peut avoir une bonne vision de la ville et de toutes les côtes allentours. Il y a aussi des croisières nocturnes. C'est encore ce qu'il y a de mieux pour observer les étoiles sans être gêné par les lumières. Enfin, cela dépend de tes intérêts ... Mais dans le domaine de la chimie et des thrillers, il n'y a pas grand'chose d'accessible à voir dans cette ville. »

Il faisait allusion au fait que Constantin n'avait pas beaucoup dévoilé de ses centres d'intérêt. Light conclut son petit discours sur une gorgée de café, pensif. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas fait cette sortie-là. Justement parce que cela faisait longtemps qu'il avait perdu cet intérêt et renoncé au rêve de travailler dans le domaine de l'astronomie. Que c'était loin, tout ça. Se serait-il imaginé en Kira, quelques années plus tôt ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constantin Pinson
Modo || Enquêteur Barré
Modo || Enquêteur Barré
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : Cherche

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Ven 29 Mai - 23:09

A cet instant précis, une seule et unique question s'agitait dans l'esprit de Constantin : où ce Light Yagami pouvait-il bien trouver la salive pour parler autant ? Si encore ce qu'il disait était intéressant mais là...parler de ces futurs projets n'avait jamais été une des occupations principales du jeune français. Il ne voyait tout simplement pas en quoi cela pouvait intéresser les autres et par conséquent, il n'avait aucun intérêt à leur en parler. Et puis, il y avait aussi le fait de toujours cacher à tout le monde qu'il recherchait Kira, le fait de toujours cacher ce qu'il pensait réellement des autres. Le fait de mentir continuellement n'encourageait pas vraiment le petit boiteux à parler et ce n'était pas plus mal. En parlant trop, il pouvait révéler des choses dont on pouvait se servir contre lui plus tard.

Enfin, le fait que Light parle autant donnait au moins l'occasion à Constantin d'en apprendre plus sur les ambitions de son rival et ça, c'était très intéressant même si il ne devait surtout pas le montrer de cette façon. Le collègue du français était quelqu'un de très ambitieux et de très prévoyant, cela il n'en faisait aucun doute. To-oh était très réputé et le petit français s'était déjà renseigné dessus, lui aussi avait des vues sur ce genre d'université. Ce serait parfait pour lui, alors ne plus si Light Yagami envisageait d'y aller. Ce serait d'autant plus amusant.


    -La feuille de candidature ? Tu as raison, je me la procurerais sous peu. … C'est vrai, j'ai peu de temps en ce moment mais je pourrais toujours me renseigner pour plus tard, je te remercie de tes conseils. … L'astronomie ne me passionne pas particulièrement mais comme je m'intéresse un peu à tout, je ne doute pas de trouver quelque chose qui me plaise ici.


Ses dernières paroles s'accompagnèrent d'un pâle sourire. Il n'avait décidément pas grand chose à dire.

[HRP = Vraiment désolé, trop peu d'inspiration ces derniers temps...]

_________________
"Vous savez, ma vision du monde est assez simple, chaque être vivant peut être rangé dans deux catégories bien distinctes : Il y a Moi et il y a Les Autres. Simple, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumi Williams

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 15/04/2009
Age : 25
Localisation : dans mon monde ....^^

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Lun 1 Juin - 0:19

Todai ? Avait-elle bien entendu ?
Alors comme ça, Light Yagami visait l'université Tôo ?
Décidément, les coïncidences, si c'en étaient, défilaient comme des petits pains. Non seulement il voulait faire la même profession qu'elle, mais en plus, il voulait aller dans la même université ?
Pour ceux qui avaient ce souhait en eux, il fallait qu'ils soient travailleurs. Todai étaient peut-être une grande université, mais qui dit grande dit travailleuse. Heureusement qu'elle l'avait été. Pour ce qui est de Light, elle ne se faisait pas de soucis. Il n'avait pas l'air d'être quelqu'un de feignant. Elle était sûre qu'il réussirait ses années Fac.

En y repensant, elle ne put s'empêcher d'émettre un petit ricanement.


- C'est amusant. Il se trouve que moi aussi j'ai eut la chance d'être étudiante à Todai. Je ne le regrette pas d'ailleurs. Todai est vraiment une très bonne université. Je suis certaine que tu t'y plaira autant que moi.

Puis, elle se tourna vers l'autre personne se trouvant à la table. Apparement, il n'avait pas tellement l'air d'adhérer à la conversation. Yumi le comprenait un peu. Elle aussi s'était parfois retrouvée dans cette situation. Mais elle ne s'inquiétait pas plus que ça.

Visiter Tokyo ? Quelle bonne idée. Bon, d'accord, elle y vivait peut-être, mais elle n'avait jamais vraiment pris le temps de la visiter. En plus, le faire de nuit, avec les lumières, les fleuves, les étoiles... cela devait être magnifique.


- Constantin, c'est ça ? Si jamais l'envie vous prend de faire une petite visite de la ville, je serais ravie de me joindre à vous. Vous savez, je n'ai jamais pris le temps de le faire, cela serait une bonne occasion.

C'est étrange comme il faisait un peu froid. Yumi n'aimait pas trop de genre de situation : être dans un endroit couvert, et pourtant il fait froid..
Elle appela le serveur et demanda un autre café, bien chaud.



|HRP: t'es pas le seul xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-sekai-mangas.skyrock.com/
Light Yagami
Kira#1
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 06/04/2009
Localisation : Moins présent cette semaine.

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Lun 1 Juin - 11:50

Light était un peu déçu. Il avait l'impression d'avoir dit quelque chose d'important à son rival en parlant de sa passion -certes un peu ancienne- pour l'astronomie. C'était quelque chose d'assez personnel. Il avait le sentiment d'avoir fait un pas en avant, histoire de faire un peu connaissance, et l'autre se foutait clairement de sa gueule. Qui aime tout n'aime rien, mais en réalité, chacun a des centres d'intérêts plus marqués que d'autres, à moins de n'avoir aucune personnalité. Et Light était persuadé que ce n'était pas le cas de Constantin, car son nouveau camarade était du genre à savoir ce qu'il voulait.

Froissé dans son orgueil, Light songea que Constantin était aussi fermé qu'un mollusque à marée basse et qu'il lui faudrait user d'un couteau à huitres ou d'une ruse de vieux pêcheur pour l'ouvrir. Si jamais il lui prenait l'envie de le faire sortir de sa coquille, parce qu'avec autant de réticence, Constantin avait sérieusement émoussé sa patience et son intérêt. Constantin ne faisait clairement aucun effort de conversation. Peut-être était-ce le fait qu'ils étaient à trois. Il était clair que Yumi et lui dominaient la conversation. Il fut assez surpris d'ailleurs d'apprendre que Yumi sortait de l'université de To-Oh. Il devait l'avoir un peu sous-estimée, il fallait dire qu'avec ses airs modestes, elle l'avait un peu pris par surprise. Le visage de Light se fendit d'un sourire franc.


« C'est bien vrai ? C'est vraiment chouette une telle coïncidence ! Vous devez donc y avoir passé un certain temps et bien connaître les personnes et les lieux ... Puis-je vous demander une faveur ? Je suis déjà allé dans l'établissement lors d'une journée portes ouvertes, mais je n'ai pas spécialement envie de faire la visite guidée 'officielle', c'est toujours un peu 'fastidieux'. je préfèrerais que ce soit en petit commité. Est-ce que vous voudriez bien être mon guide ? Pour le moment, c'est la dernière ligne droite avant les examens, mais dans la dernière semaine du mois, je serais entièrement libre, vous n'avez qu'à choisir le jour. »

Light était pratiquement sûr que la réponse serait positive, car il sentait que Yumi était du genre à rendre service aux autres. Et si cela ne devait pas être suffisant comme raison, il ajouta l'un de ses sourires charmeurs dont il avait le secret :

« Et puis, ce serait l'occasion de faire un peu mieux connaissance, puisque comme vous le dites si justement, nous pourrions être amenés à travailler ensembles. Je pourrais en profiter pour vous poser des questions sur la police. Là, maintenant, je crains d'ennuyer Constantin sur le sujet. Mais cela m'intéresserait tout de même beaucoup, il est toujours bon d'avoir des points de vue différents. »

Quelques instants plus tard, le jeune homme avait fini son café d'un trait et se levait en s'excusant. Il ne voulait pas laisser la conversation retomber platement en sa présence, terminer sur un goût d'ennui et de morne. D'ailleurs, il avait une dernière botte secrète : le mystère ...

« Il faut que j'y aille, j'ai encore les cours du soir, et il va bientôt être l'heure de l'émission sur Kira de Sakura TV. Je pense qu'ils racontent pas mal de bêtises pour faire gonfler leur taux d'audience, mais si mes déductions sont justes ces informations sont plus complètes qu'on ne le pense. Il suffit de faire le tri ... Allez, à bientôt ! Mlle Williams, je compte sur vous pour To-Oh, vous n'aurez qu'à donner la réponse à mon père.»

Cette conclusion joyeuse succéda au ton de la confidence. Le fait qu'il laisse entendre qu'il en savait peut-être un peu plus que tout le monde sur Kira, ce phénomène décidément très à la mode, exciterait certainement leur curiosité. En effet, quelle personne sérieuse pouvait prendre au sérieux cette chaîne, si ce n'était quelqu'un de soit complètement farfelu, soit vraiment bien informé ? Et sans leur laisser le temps de trouver les mots pour le retenir, Light prit le chemin de la sortie, en prenant soin de payer les consommations en parfait gentleman, malgré l'invitation de Yumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constantin Pinson
Modo || Enquêteur Barré
Modo || Enquêteur Barré
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : Cherche

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Lun 1 Juin - 21:02

Le jeune français avait complètement décroché de la conversation. Il ne prenait presque plus la peine de faire semblant de s'y intéresser mais ça aurait malpoli alors il faisait ce qu'il pouvait pour donner le change. Malgré cela, ses yeux semblaient fixer un point sur un mur dont il ne parvenait pas à détourner le regard. Sous la table, ses deux jambes ne cessaient de se croiser et décroiser comme si elles voulaient se positionner en tailleurs. Oui, Constantin essayait de réfléchir tout en écoutant distraitement la conversation. De quoi parlaient-ils déjà ? Ah oui, l'université Todai où Light voulait allez et où cette jeune femme avait manifestement été...passionnant. A peine si le jeune homme réagis lorsque Light fit remarquer qu'il craignait de l'ennuyer, il murmura simplement que cela ne le dérangerait absolument pas.

Il ne réagit vraiment que lorsque la jeune femme l'interpella directement pour lui parler de la visite de Tokyo. Que pouvait-il bien répondre à cela, pas grand chose à la vérité. Il ne pouvait décemment pas l'envoyer bouler comme ça et décida de rester poli. Après tout, peut-être pourrait-il obtenir quelques informations de sa part même s'il n'y croyait pas beaucoup.


    -Je me ferais une joie de visiter Tokyo avec vous, mademoiselle Williams. Pour le moment, j'ai peu de temps mais dès que cela me sera permis, ce serais un plaisir.
Peu de temps après, Light les quittait en lâchant une petite bombe. Kira ! La simple évocation de ce mot mit en alerte tout le cerveau du jeune français. Ainsi, Light Yagami s'intéressait lui aussi à cette affaire. Après tout, ce n'était pas aussi étonnant que cela, le japonais avait peut être aussi le goût des défis et des mystères et, comme pour Constantin, l'affaire Kira représentait un Graal presque ultime. Peut-être le français aurait-il dû prévoir cela ? Non, il n'aurait pas pu le dire au moment où il avait entendu parler de Light pour la première mais maintenant. Tout les éléments concordaient, son intelligence et son père. Car, Constantin en était convaincu, on ne pouvait vivre avec un père flic sans qu'on acquiert quelques valeurs et un profond besoin de justice. Oui, d'après les éloges qu'on faisaient du père de son camarade, cela ne pouvait être que cela... Quoique, il y avait une autre option, Light lui avait confié, ou plutôt il avait dit être d'accord avec Constantin, qu'il pensait le monde pourrit. C'était une évidence mais ces deux idées : monde pourri et besoin de justice. Cela e faisait que trop penser à Kira. Le camarade de classe de Constantin pouvait il vraiment être un tel être ? La coïncidence serait énorme... Non, après tout, la plupart des gens intelligents savait que ce monde était pourrit. Non, ce serait vraiment trop énorme que Light soit Kira mais il fallait rester prudent...

    -Sakura TV ? Pour être franc, je suis persuadé qu'ils ne révéleront rien que n'importe qui avec un minimum de matières grises n'aurait pu deviner tout seul... L'audience est la seule chose qui compte à leurs yeux...
Constantin n'avait pas parlé trop fort mais suffisamment pour que Light l'entende alors qu'il s'en allait. Dommage, il aurait été intéressant de voir sa réaction, quoique, elle n'aurait sans doute rien montré d'exceptionnelle...

Constantin regarda Light partir et fit semblant d'être prit d'un doute et de regarder sa montrer. Il haussa un sourcil, faisant mine d'être surpris et légèrement contrarié.


    -Oh ! Je vous pris de m'excuser, il va être temps pour moi de vous laisser. Au plaisir de vous revoir mademoiselle Williams.
Récupérant sa canne et se levant, il se dirigea vers la sortie. Light avait payé pour Yumi et lui avait de toutes façons déjà payés son verre, il n'avait donc plus rien à faire ici...

_________________
"Vous savez, ma vision du monde est assez simple, chaque être vivant peut être rangé dans deux catégories bien distinctes : Il y a Moi et il y a Les Autres. Simple, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumi Williams

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 15/04/2009
Age : 25
Localisation : dans mon monde ....^^

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   Mar 2 Juin - 19:06

    C'était bien sympa de parler de temps en temps avec de nouvelles têtes, mais ce n'était pas une raison pour le faire toute la soirée. Surtout que ces deux-là ne faisaient pas parti son entourage. Enfin, pas encore.
    De plus, Yumi avait remarqué que, tout comme elle, les deux garçons semblaient un peu fatigués. Tous deux prirent la décision de rentrer chez eux. Peut-être pas, mais de toute façon, ils s'en allaient. Elle en fit autant. Elle but le reste de sa tasse d'une traite puis se leva, avec l'intention de payer les consommations. À sa grande surprise, c'est Light qui paya. Ben dis donc, il ne perdait pas le nord celui-là. Mais bon, ça ne la dérangea pas du tout.


    - J'espère moi aussi que nous aurons de nouvelles occasions de nous voir.

    Au moment de prendre sa veste, elle entendit Light parler des émissions sur Kira que Sakura TV passait toutes les semaines. Alors comme ça, il la regardait ? Remarque, c'était à prévoir. Il était intelligent, et avait certainement hérité du sens de la justice de part son père. Il était donc normal qu'il s'intéresse, lui aussi, à l'affaire Kira.
    Le fait qu'il y fait allusion donna l'envie à Yumi de regarder l'émission, même si elle ne le faisait pas souvent. Elle la regardait surtout quand elle n'avait pas grand chose à faire et surtout, quand elle parlait de choses intéressantes. Malheureusement, la plupart du temps, ce n'était qu'un tissu d'idioties.

    Sur ce, elle enfila sa veste, et prit son parapluie, qu'elle ouvrit une fois dehors. Et oui, hélas, il pleuvait encore. Moins qu'il y a peu, mais il pleuvait.
    Heureusement que l'arrêt de bus ne se trouvait qu'à quelques mètres. Elle y monta, quand il arriva, puis descendit à la gare.

    Pendant le trajet, dans le train, Yumi repensa aux rencontres qu'elle venait de faire. Elle n'aurait jamais imaginer revoir le fils de son chef dans de telles circonstances. Mais elle n'avait pas été deçue. Ce Light semblait être quelqu'un de bien.
    Cette pensée rendit le regard de la jeune femme plus profond qu'il ne l'était. Car, même s'il semblait être une bonne personne, Yumi devait quand même se méfier, et c'est qui la rendait dans cet état. Tout ça à cause de ce Kira. C'était à cause de lui qu'elle vivait dans la méfiance, depuis quelque temps, même avec les personnes avec qui elle se sentait proche. Pour cette fois, elle espèrait ne pas à avoir à se méfier de trop. Mais il fallait tout de même rester sur ses gardes.

    Quant à son ami, ... Constantin, elle n'en était pas sûre mais Yumi avait l'impression d'avoir perçu dans ses yeux une pointe de curiosité vis-à-vis de Light. Elle devina que lui aussi avait de la méfiance pour lui. Il avait raison. Actuellement, dans le monde, on ne pouvait pas faire autrement que de se méfier de tout le monde. Sauf bien sûr quand on avait pleinement confiance en la personne concernée.

    Une voix dans un haut-parleur signala à Yumi qu'elle était arrivée à destination. Elle descendit donc du train et se dirigea vers la sortie. Puis, elle appela un taxi qui l'ammena directement chez elle.
    Là, elle put enfin prendre une douche avant d'aller se coucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-sekai-mangas.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il pleut, il mouille, c'est la fête à... [PV: Constantin & Light] (FINI)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Pigeons de La Trémouille pigeonnés
» [RP] Moi je t'offrirai des perles de pluie venues de pays où il ne pleut pas
» Les Fantômes de La Trémouille recherchent victimes expiatoires et arbitre !
» [Joute] J'te bourre ta mouille
» Kaze-Panda . Panda Mouillé de Cercle 74 ~~ Sumens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note Renaissance :: Death Note Renaissance :: Japon :: Ville de Tokyo-
Sauter vers: