La justice jamais ne sera restaurée par le sang. Kira, L venez rejoindre l'un des deux clans, serez vous un Kira ou bien un enquêteur de talent tel que L ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rendez vous à l'hôtel

Aller en bas 
AuteurMessage
Michihiro Kibe
Enquêteur inquiétant...
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Rendez vous à l'hôtel   Mar 28 Avr - 16:17

Il arriva sur le palier de l’hôtel. C’était un bâtiment imposant, haut et plutôt luxueux. L’enseigne Eddingson au dessus de lui, faite de grande lettres ornées, lui offraient un peu de couleurs dans cette sombre nuit qui commençait à tomber.
Il entra dans un hall large fait de dalle blanche – peut être du marbre – et d’un long tapis rouge et or. Cet hôtel était plus luxueux encore qu’il ne l’avait pensé à premier abord.
Il commença sa marche puis s’interrompit devant la réception. Il demanda l’étage du numéro de chambre 142. On lui avait indiqué l’étage numéro 15 mais il préférais vérifier que rien n’était factice. Il eu confirmation de ce qu’on lui avait indiqué et traversant le reste du long couloir, prit l’ascenseur.
Il avait jeté quelques coups d’œil aux alentours mais il n’avait rien relevé de particulier ni aucune personne qui semblait l’espionner. Il n’avait rencontré dans le hall qu’un jeune couple qui semblait plus occupé à s’embrasser et se cajoler qu’à aucune autre chose.
Il appuya sur le numéro 15 à la droite de l’ascenseur qui se ferma et se mit à monter. Il avait déjà réfléchit à ce qui pourrait se passer. Il avait même prit en compte le fait qu’on lui demande un ultimatum ou diverses informations. Il avait tenté de parer à toutes les possibilités. Cependant, il était convaincu que cet entretien serait bénéfique pour lui.
Il arriva enfin au 15ème étage. L’ascenseur avait paru monter quelque peu lentement. Il se retrouva à un étage presque aussi ornementé que le hall qu’il avait quitté quelques instants plus tôt. Il regarda rapidement les numéros et parvint à se diriger rapidement, à droite en fonction de la suite de numéros. Après avoir traversé quelques couloirs aux tapisseries pourpres, il parvint devant une porte, semblable aux précédentes, faite dans un bois sombre.

* Je n’ai plus le choix. Je ne peux plus reculer. Pourvu que tout se passe au mieux *

Il ne pouvait effectivement plus reculer puisque son bras s’était déjà porté à la porte et avait frappé sans qu’il ne lui en donne l’ordre, ou en tout cas, sans avoir cru le donner.
Alors qu’on son ventre commençait à le faire un peu souffrir et la palpitation de son cœur s’accélérait, la porte s’ouvrit. Un personnage se tenait dans l’ombre derrière cette porte dans une masse encore sombre. Il ne parvenait toujours pas à distinguer plus qu’une silhouette.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constantin Pinson
Modo || Enquêteur Barré
Modo || Enquêteur Barré
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : Cherche

MessageSujet: Re: Rendez vous à l'hôtel   Mer 29 Avr - 15:47

Un claquement. Deux des dents qui étaient insérées dans la mâchoire de Constantin venait de se percuter violemment, produisant un léger claquement. Tout cela parce que l’ongle qu’elle enserrait jusque là venait de s’échapper sans prévenir, obligeant ainsi les dents à poursuivre leur manœuvre d’écrasement dans le vide et donc les faisant se percuter. Le français recommença l’opération plusieurs fois, chaque fois, le même claquement se faisait entendre. C’était tout ce qui rythmait cette séance de réflexion intensive. Il était assis en tailleur sur un canapé, surplombant de quelques décimètres une table où étaient rassemblées toutes les informations qu’il avait pu récupérer sur l’affaire Kira. A gauche de la table, un tas de livre était soigneusement ordonné pour qu’aucun ne dépasse, il s’agissait des affaires de cours, Constantin avait révisé pendant une petite demi-heure avant de revenir à l’affaire Kira. Il attendait d’ailleurs la visite d’un second enquêteur qui se faisait quelques peu attendre du point de vue de Constantin.

Ce n’est qu’après un énième claquement de dent que le bruit caractéristique produit par quelqu’un qui toquait à sa porte extirpa le français de ses réflexions. Il se tourna dans la direction de la porte et la fixa pendant un moment de ses yeux vides, il tendit ensuite le bras pour saisir la canne qu’il avait posé à coté de lui et se leva doucement. Lentement, sans se presser, il s’approcha de la porte en boitant et l’ouvrit. Il fixa l’être qui se trouvait face à lui, Michihiro Kibe comme il avait pu en lire les descriptions. A présent, c’était sûr, ce type n’était pas dangereux, il n’avait pas d’armes sur lui, de toutes façons, on ne l’aurait pas laissé rentrer dans l’hôtel si il en avait eut.


-Bonsoir Monsieur Kibe. Ravi de vous voir enfin en chair et en os.

La voix de Constantin ne reflétait aucune émotion, pas même une quelconque joie de rencontrer cet homme. Les yeux gris du jeune homme fixaient l’enquêteur avec un air morne.

-Voulez vous bien entrez ? Nous avons à parlé.

Il s’écarte de l’entrée, lui laissant la place pour pénétrer dans la chambre.

-Je suppose que vous êtes enfin rassuré quant aux risques que vous encouriez en acceptant de venir ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michihiro Kibe
Enquêteur inquiétant...
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Rendez vous à l'hôtel   Lun 4 Mai - 18:04

Il était tombé face à un homme de taille moyenne, plus jeune encore qu'il ne l'aurait cru. C'était un personnage très pâle de peau aux cheveux noirs, sombres et assez longs. Le contraste était flagrant entre les deux éléments physiques qui le composait.
D’apparence, c’était un personnage sérieux, méticuleux même sûrement. Appliqué mais pas trop prise de tête, il portait des habits simples mais élégants à la fois. A vrai dire, il semblait être, jeune comme il était, un étudiant modèle qui travaillerai en fac pour réussir de hautes études.
Si il n’était pas sur encore à cent pour cent que cet individu lui voulait du bien auparavant, il l’était désormais en voyant cet homme simple, aux allures sérieuses et studieuses. Le son de sa voix laissait certes une forme de rudesse apparente à premier abord mais une de sympathie au second plan. L’homme avait essayé de rendre sa voix la plus monotone possible mais Michihiro était parvenu à déceler quelques éléments.

- Moi aussi, je suis ravi de vous rencontrer ; même si vous devez en connaître plus sur moi que je n’en connaît sur vous !


Michihiro émit un petit rire, quelque peu déplacé peut être pour une telle situation mais qui sembla d’ores et déjà détendre l’atmosphère.
Il entra comme Constantin le lui avait indiqué. Il chercha très rapidement des repères, des éléments auxquels se fixer pour connaître au mieux la personnalité de cet individu mais il était finalement plutôt mystérieux… Avait-il eu raison de déceler dans sa voix un air sympathique ? Il le saurait bien assez tôt de toute façon.
Le jeune garçon lui demanda si il était rassuré et il répondit franchement.


- J’essayerai de ne pas me laisser surprendre si j’ai tort mais je pense que vous êtes quelqu’un de confiance. Vous m’auriez déjà tué dans le cas contraire ou alors déjà soutiré des informations. Je vous croit honnête et j’espère être dans le vrai.


Il n’avait rien caché et avait dit ce qu’il pensait tout haut. Cet étudiant, ou quoi qu’il soit d’autre si son apparence trompait son identité véritable lui inspirait confiance.
Il était temps d’entrer dans le vif du sujet.


- Alors, sans faire trop de détour, pourquoi m’avez vous contacté ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constantin Pinson
Modo || Enquêteur Barré
Modo || Enquêteur Barré
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : Cherche

MessageSujet: Re: Rendez vous à l'hôtel   Mar 5 Mai - 23:22

Le petit rire de Michihiro ne reçut pas de réponse. En tout cas, pas une réponse traditionnelle. C'est à peine si Constantin releva un sourcil. Il ne voyait pas du tout ce qui pouvait bien provoquer ainsi l'hilarité de Monsieur Kibe mais préféra ne pas relever car c'était particulièrement inutile. Toujours sans rien dire et en fixant intensément son interlocuteur, il laissa la porte se refermer dans un claquement avant de se remettre à parler d'un ton toujours aussi froid.

    -En effet, j'en sais sans doute bien plus sur vous que vous n'en savez sur moi mais que voulez-vous ? J'ai décidé de me montrer très prudent, peut-on m'en vouloir pour cela ? J'en doute fortement.

Cette remarque visait également à lancer une petite pique à l'enquêteur en lui reprochant son manque de prudence étant donné qu'il n'avait pas été très difficile à Constantin de le retrouver. Il allait profiter de cet entretien pour vérifier si Kibe était capable de se montrer prudent et intelligent même si il en avait déjà eu plusieurs exemples. Il valait toujours mieux vérifier deux fois, ou trois, voire même quatre. Écoutant attentivement les paroles de Kibe, il se contenta de répondre.

    -Tout à fait, il est probable que je vous aurais déjà tué si j'avais eu de funestes intentions à votre égards. De même que vous l'auriez fait pour moi. Je pense donc que nous pouvons tout les deux nous accorder une certaine confiance tout en restant sur nos gardes.

En entendant la question de Kibe, Constantin lui désigna le canapé qui faisait face à une table basse un peu plus loin. C'était sur cette même table que tout les éléments concernant l'affaire Kira était assemblé.

    -Je vous en prie, asseyez-vous.

Constantin,quant à lui, ne se fit pas prier et s'assit sur un fauteuil de l'autre coté de la table. Posant sa canne sur le rebord et s'installant en position du tailleur. Il amena machinalement son pouce jusqu'à sa bouche pour en mordiller l'ongle.

    -Je suppose que vous l'avez déjà compris mais je veux vous parler de l'affaire Kira. Vous n'êtes pas sans savoir qu'elle a attiré nombre d'enquêteur, professionnel ou amateur, sur le sol japonais. Je suis sûr que vous faites partis de ceux-là, au même titre que moi d'ailleurs. Je suis également certain que vous avez constater à quel point cette affaire était complexe. Surtout que toutes les informations la concernant ne sont pas dévoilées. Je vous propose donc d'unir nos forces, en tant qu'enquêteur poursuivant le même objectif, afin d'y arriver plus rapidement et surtout, d'avoir plus de chances d'y arriver.

Il laissa passer un silence qu'il passa à se mordre l'ongle.

    -Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michihiro Kibe
Enquêteur inquiétant...
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Rendez vous à l'hôtel   Lun 11 Mai - 15:37

Finalement, il était plus difficile de cerner Constantin qu’il ne l’avait pensé. L’homme l’avait regardé avec dédain, sans se soucier de ses mimiques et de ses réactions. Cet homme était plus malin et plus expérimenté encore qu’il ne l’avait pensé. Ses agissements étaient réfléchis et il ne prenait réellement rien à la légère, faisant attention au moindre détail.
Il lui confirma son point de vue. Il l’aurait bel et bien tué si il avait été Kira ou un de ses sbires. Malgré le fait qu’il était désormais presque sur que cet homme était de son côté, il s’agissait de se montrer prudent, de savoir exactement ce qu’l souhaitait et pourquoi, dans quel but.

- Oui, parfaitement, nous sommes tout deux assez intelligents pour garder nos distances et ne pas tomber dans des jeux enfantins.

Il s’était assis, suivant les directives de son interlocuteur. Il fixa Constantin, tentant de le détailler et de garder son visage en mémoire. Il ne laissait plus – ou peut être n’avait t’il jamais laissé – aucun sentiment transparaître dans ses traits. Michihiro avait probablement été dupé lorsqu’il avait cru reconnaître des expressions sur ce visage désormais fermé à toute notion d’émotion. Les cheveux sombres de ce jeune homme cachait quelque peu son visage. Il avait beau être jeune, il semblait particulièrement intelligent.


Puis, ce fut à son tour d’être étonné. Malgré toute son expérience pour cacher ses sentiments, il ouvrit la bouche, béate. Il s’était attendu à divers scénario ; des échanges d’informations, des demandes de dossier, des interrogations sur l’identité de Kira mais pas à une telle demande directe.

- Et bien… (Il cherchait ses mots). Oui, parfaitement, je suis apparemment tout comme vous, à la recherche de Kira. Vous me prenez, je dois l’avouer, au dépourvu.

Mais après tout…pourquoi pas ? Une alliance avec cet homme… Il semblait capable et détenir des informations. Il était parvenu à cacher son identité un minimum et à prendre des précautions. Mais il n’en savait pas assez de lui.


- Votre proposition est intéressante, je l’admet. Mais avant toute chose, je voudrais connaître un peu mieux vos compétences. Par exemple, dites moi les pistes que vous avez sur Kira, cela pourrait aisément me mener à savoir si vous êtes quelqu’un de compétent ou non. Pour être à égalité, je vous donnerai moi aussi quelques informations. De même, je crois être en droit d’en savoir un peu plus sur vous si vous souhaitez que nous nous associons. Sans cela, je ne peux accepter.

Quoiqu’il en soit, cette demande fût un léger choc. Il avait hésité au début. La demande était directe, précise. Cet homme, ce Constantin…il savait ce qu’il voulait. Il avait déjà des objectifs et sûrement un plan dans la tête à l’heure actuelle. Michihiro avait son rôle dans ce plan. Il n’était pas un outil, pas à proprement parler mais, il était une pièce du puzzle de Constantin pour réussir à coincer Kira.

Mais il fallait voir le bon côté des choses. Constantin serait son pion aussi bien qu’il serait le sien. Et une partie d’échec se gagne toujours mieux avec plusieurs pions, quelque soit leur valeur.

Michihiro réfléchit à la tournure des choses. Elles semblaient bien embarquées pour une association entre les deux hommes mais il fallait qu’elle lui soit bénéfique à Constantin comme à lui-même.




[Je suis désolé pour le temps que j'ai mis à répondre ! Je me suis beaucoup occupé de mon forum ces temps-ci et j'ai eu du mal à trouver le temps de répondre ! J'espère que tu m'excuseras ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constantin Pinson
Modo || Enquêteur Barré
Modo || Enquêteur Barré
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : Cherche

MessageSujet: Re: Rendez vous à l'hôtel   Mer 13 Mai - 17:46

Énième claquement de la journée. Constantin avait beaucoup mordillé son pauvre ongle ces temps-ci. Il était en train de réfléchir à ce qu'il allait répondre aux questions de Michihiro et cette manie l'avait subitement repris. Elles étaient assez prévisibles et logiques, lui non plus n'aimerait pas travailler avec quelqu'un dont il ne connaissait rien et il allait tester les compétences de Kibe dès que ce dernier aurait évaluer les siennes. Donnant donnant en quelques sortes. Nul doute que la collaboration devrait bientôt être scellée. En fait, c'était presque obligatoire, les deux hommes en savaient trop l'un sur l'autre pour prendre le risque de se séparer.

    -Tout d'abord, je dois vous dire que le nom que je vous ai fournis est un faux. J'espère que vous l'aviez déjà compris. Quant à ma véritable identité, je ne vous la révélerais pas. Vous trouvez cela injuste ? Ce n'est pas moi qui ai laissé des informations sur moi facile d'accès sur internet. Je vous recommande de les faire effacer le plus vite possible ainsi que tout ce qui vous concerne. Pour moi, ce n'est pas encore tout à fait terminé mais il est déjà difficile de trouver quoi que ce soit me concernant. Je peux cependant vous dire que je suis français et non pas anglais comme mon faux nom pourrait le laisser penser. Je vous dévoilerais le reste une fois que je me serais assuré que toutes les autres informations me concernant n'existe plus. J'espère que vous ne m'en voudrez pas pour cela.

Constantin baissa les yeux vers la table et commença à déplacer quelques feuilles qui y étaient déposées pour faire des tas plus ou moins ordonnés. Il s'apprêtait à répondre à la seconde question et se demandait jusqu'où il pourrait aller.

    -Passons donc au plus important : Kira. A vrai dire, je sais bien peu de choses, n'ayant pas accès aux informations de la police mais disons que j'ai déjà envisagé pas mal d'hypothèse.
    Tout d'abord, je pense que Kira est quelqu'un de jeune, lycéen ou étudiant. En tout cas quelqu'un de suffisamment mature pour savoir que notre monde est pourri et de suffisamment candide pour penser qu'il peut le changer alors qu'un adulte penserait d'abord à lui. Les heures de la mort des premières victimes viennent confirmer cette hypothèse.
    Pourtant, depuis quelques temps, les heures se font plus aléatoires. Pourquoi ? Je ne sais pas mais j'en viens à penser une chose. Kira est capable de choisir l'heure de la mort de ses victimes. A-t-il fait en sorte que nous partions sur la piste d'un lycéen pour nous duper ? J'en doute sinon pourquoi aurait-il soudainement changer de méthode ? En tout les cas, je pense que Kira est capable de choisir l'heure de la mort mais qu'il n'y est pas obligé. Il peut par exemple décider de tuer quelqu'un et cette personne meurt quelque temps plus tard. Ou alos il choisit une heure et sa victime meurt à l'heure prévue.

Constantin laissa passer un silence.

    -Qu'en pensez vous ? Et qu'avez vous découvert ?

C'était à son tour de tester Monsieur Kibe.

_________________
"Vous savez, ma vision du monde est assez simple, chaque être vivant peut être rangé dans deux catégories bien distinctes : Il y a Moi et il y a Les Autres. Simple, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michihiro Kibe
Enquêteur inquiétant...
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Rendez vous à l'hôtel   Lun 18 Mai - 15:36

Hé bien… Cet homme, bien que jeune, était quelqu’un d’intelligent, de particulièrement perspicace et de déterminé. Il était déjà parvenu à des résultats divers et s’était posé les bonnes questions. Il n’avait évidemment pas dévoilé sa véritable identité, Michihiro s’y était attendu de toute façon. Lui même n’aurait pas décliné son véritable nom. Constantin n’avait pas encore assez confiance pour révéler une telle information.
Cet homme l’avait même quelque peu bousculé. Il lui avait dit qu’il avait trouvé des informations sur sa personne facilement. Ce qui, il devait l’avouer était honteux pour lui. Il n’aurait pas du laisser filtrer autant de données même si il avait caché la plupart des choses. Son nom et son numéro de téléphone. Kira en aurait assez pour le tuer si il avait sur qu’il appartenait au FBI. Il en déduisait donc encore une fois que cet homme, devant lui, n’était pas Kira.

- Je vois que vous avez beaucoup progressé ! Vous êtes quelqu’un de travailleur et d’acharné et je pense que vous vous diriger dans la bonne direction. Concernant votre identité, je ne vous en demanderez pas plus. Vous avez probablement raison de vous en tenir là.

Constantin avait été plus intelligent que lui pour le coup et c’est lui qui en avait découvert le plus sur Kira et sur sa propre personne.

- Vous en avez réellement découvert beaucoup. Je me suis aussi attardé sur l’identité de Kira. Nous savons déjà qu’il est Japonais, c’est une certitude mais je ne vous apprend rien. Quant à moi, je pense aussi que c’est un étudiant. Un homme déjà majeur ou presque, intelligent et donc sûrement un élève aisé qui a des résultats bons voire excellents… C’est un homme candide, vous l’avez dit. Il croit pouvoir réaliser ce qu’il souhaite, créer son monde parfait. Après, la question est de savoir si il s’en tiendra a tuer les criminels ou si il ne va pas prendre la grosse tête et tuer tout ceux qui s’opposent à lui quels qu’ils soient.
Sinon, j’ai aussi réfléchis à sa méthode de tuer. Il n’aurait pas besoin de beaucoup d’éléments. Un nom lui est impératif. Je pense aussi qu’un visage l’est ou du moins une image, une photo, un élément qui montre la personne. Je ne sais pas exactement mais les criminels qui n’avaient pas de photos dans les dossiers n’ont pas été tués – pas encore en tout cas, il cherche peut être à nous feinter -. Il doit aussi pouvoir choisir l’heure de mort de ses victimes, je suis d’accord avec vous. Je prie en revanche pour qu’il le puisse pas choisir la cause du décès ! Si cela venait à être le cas, il serait dur, très dur de l’attraper mais il faut penser à toutes les possibilités.
Enfin, je n’arrive pas à savoir comment il fait cela. Des pouvoirs magiques ? Des pouvoirs divins ? Seul un dieu à le pouvoir de choisir qui vit et meurt. Peut être avons nous faut sur toute la ligne et que c’est un dieu qui tue les humains. Mais je ne le pense pas, un dieu s’amuserait ou respecterai. Cet humain est trop ignorant et faible pour agir comme un dieu pourrait le faire.


Il avait exposé presque tout ce qu’il avait déduit ou tenté de déduire. Il espérait que cela suffirait à l’homme qui se tenait face à lui dans l’ombre. Il entendit un claquement de doigts ou peut être un ongle qui s’arrachait entre ses dents car il portait sa main à sa bouche. Il réfléchissait et analysait, Michihiro en était certain.

- Concernant une éventuelle coopération, je pense que vous êtes une personne intelligente et assez mature malgré votre âge apparent. Je pense que cette alliance ne pourrait être bénéfique que pour nous deux. Mais souhaitez vous créer un groupe ? Un groupe contre Kira qui pourrait recruter des hommes comme une entité à part entière ? Sur ce point, il faudra m’éclairer.

Tout était dit, il attendait la réponse de son interlocuteur avec impatience car cette discussion le rendait nerveux. Elle lui amenait tant de possibilités !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constantin Pinson
Modo || Enquêteur Barré
Modo || Enquêteur Barré
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : Cherche

MessageSujet: Re: Rendez vous à l'hôtel   Mer 20 Mai - 18:21

Constantin se contentait de fixer le sol de ses yeux gris sans ciller. Il était en pleine réflexion, Kibe était un être intelligent, c'était certain et il avait découvert presque tout ce qu'on pouvait découvrir sur Kira à l'heure actuelle. Peu de chose au final...des résultats tout à fait normaux quand on travaillait sur le plus grand meurtrier du siècle. Cet être ne laissait pas de traces et sa méthode était infaillible, on ne pouvait le coincer avec les méthodes habituelles et cela rendait le jeu encore plus passionnant. Reprenant le cours de la conversation après la minute de silence qui avait suivit la dernière réplique de monsieur Kibe, il ne releva pas la tête pour déclarer.

    -Pour parler à nouveau du problème de nos identités, monsieur Kibe. Je dois vous dire que dans le cadre d'une telle affaire, il est tout à fait logique de la cacher le plus possible. J'ai donc bien évidemment raison d'en rester là. Il me sera très facile d'effacer toute trace de mon existence et donc d'être en sécurité. Je dispose de certains avantages qui me permettent d'exercer des pressions là où il y a besoin. Pour vous en revanche...ce sera plus difficile. En effet...

Constantin se tut soudainement, il s'avança légèrement vers la table et fouilla rapidement dans quelques dossiers avant d'en sortir une coupure de presse qu'il posa devant Michihiro. Un article sur l'explosion qui avait tué ses parents, on y mentionnait le nom de victimes et celui de leur enfant. Quelques secondes plus tard, un autre article se posa devant le premier, il relatait l'arrestation des malfaiteurs deux ans plus tard. Plus court et plus concis, l'affaire n'était plus d'actualité à l'époque, on ne donnait pas le nom des enquêteurs mais on notait tout de même que l'affaire avait pu être résolue grâce à l'aide du fils des victimes. Sur les deux articles, la mention au fils de la famille était surlignée. Le jeune français releva les yeux vers l'enquêteur américain.

    -Je suppose que je n'ai pas besoin de vous expliquez pourquoi cela sera beaucoup plus compliqué pour vous... Ce sont des extraits de journaux mais il y a d'autres articles sur le net et vous savez qu'on ne peux pas tout nettoyer. N'ayant pas été à l'origine de ce type d'action médiatisé, je me sens plus en sécurité.

Constantin se redressa, se replaçant dans sa position d'origine, droit sur son fauteuil, ses jambes pliées, la droite un peu moins souplement que la gauche, en tailleur. Il décida d'apporter quelques précisions au déductions de l'autre enquêteur. En particulier sur sa remarque sur la fameuse théorie « divine » de Kira. Une théorie fumeuse ! Comme tout ce qui concerne la religion. Car oui, Constantin n'aime pas la religion, ce n'est rien d'autres qu'un ramassis d'inepties débitées sur un ton docte parce que c'est écrit dans un livre vieux de plusieurs millénaires. Pas de preuves, pas de crédibilité, tel est son credo. Alors qu'on puisse oser penser que le meurtrier Kira soit un dieu...voilà qui le révoltait presque. Tant que personne n'apportera la preuve de l'existence d'un Dieu, Constantin n'y croira pas. Et Kira n'était même pas une preuve.

    -A propos de ce que vous avez dit sur les noms et visages des victimes, je pense qu'il est bon de préciser, même si vous le savez sans doute déjà, que Kira a besoin du nom exact. Les criminels portant des faux noms ont survécus.
    D'ailleurs ce fait, ainsi que celui qui nous dit que Kira a également besoin du visage de ces victimes, nous permet de réfuter sans aucun problème la thèse divine. Si ce boucher était un dieu, il n'aurait pas besoin de tout cela puisqu'il est omniscient. De même qu'il n'aurait pas tuer Lind L. Taylor à la télévision parce qu'en tant que dieu, il n'aurait pas du se sentir menacé.
    Je pense donc qu'il est inutile de chercher à savoir comment il tue. Cela mènerait irrémédiablement à un cul de sac.

Voilà qui était dit, il fallait passer maintenant au sujet le plus urgent du moment. Au vu de ce qui s'était passé jusque là, il était peu probable que l'alliance entre les deux enquêteurs n'ait pas lieu. Mais Monsieur Kibe proposait d'aller plus loin encore, de créer une organisation à part entière, bien sûr Constantin y avait songé mais il voulait d'abord connaître l'avis de l'autre et cela semblait plutôt bien partis.

    -Une organisation en quelque sorte ? L'idée serait parfaite, cela nous permettrait de bénéficier d'un réseau. Oui, je pense que la création d'un groupe serait une bonne idée. Cependant, vous comprendrez qu'il y ait quelques conditions à respecter. Tout d'abord, n'étant pas un groupe officiel, nous ne nous ferons pas connaître de la police ou d'autres organisations. Nous traquerons Kira dans l'ombre pendant que d'autres le font à la lumière. Vous me demanderez peut-être comment faire pour recruter si l'on est inconnu. De nos jours, le net est bien pratique, nous diffuserons des rumeurs avec des coordonnées pour contacter quelqu'un qui connait quelqu'un, vous comprenez je suppose. Ah et aussi, si nous devons recruter, nous contacterons les gens par ordinateur. Vous pouvez faire comme vous voulez, je ne me montrerais à personne.

Il jeta un léger regard interrogatif à Kibe, attendant de voir sa réaction.

_________________
"Vous savez, ma vision du monde est assez simple, chaque être vivant peut être rangé dans deux catégories bien distinctes : Il y a Moi et il y a Les Autres. Simple, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michihiro Kibe
Enquêteur inquiétant...
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Rendez vous à l'hôtel   Mar 2 Juin - 1:41

Ce Constantin ! Il avait été vérifié ses antécédents, il avait enquêté sur lui, il était même parvenu à découvrir son passé et la mort de ses parents ! Ce mec... il faisait pas les choses à moitié.
Ces photos, ces articles et tous les éléments que lui avait montré l'homme était réels et l'avait plongé dans une forme de nostalgie et de tristesse. Triste parce qu'il avait bien entendu réagit à revoir l'article lié à la mort de ses parents mais aussi triste pour sa pathétique tactique pour se cacher des yeux de Kira. Il avait oublié cet élément crucial de son passé. Il avait omis de cacher celui-ci.

Il émit un soupir avant de prendre la parole.

- Décidément, vous êtes quelqu'un de perspicace, de travailleur et ce qu'il faut d'intelligent. Vous avez raison, il sera dur de cacher ses preuves. Moi même n'avait pas pensé à remonter aussi loin dans le passé. J'ai en effet été médiatisé sous le nom de Kibe à cause de mes parents. J'espère que Kira ne fera jamais le rapprochement. Je tenterai aussi d'effacer ces traces.


Il ne s'était pas montré assez prudent, Constantin le lui avait démontré. Il ramassa les articles de journal, revoyant encore une fois l'accident qui avait fait de lui ce qu'il était et une grande partie de son histoire puis les tendit en vrac à Constantin pour que celui-ci les range.
Le jeune homme en face de lui bougeait souvent de position comme pour trouver celle qui lui allait le mieux et qui lui amènerai les meilleures réflexions et solutions.

- Vous m’avez l’air de quelqu’un de perspicace et de travailleur. Je ne peux que l’avouer. Vous avez su chercher la où il le fallait. C’est ce qui me donne envie de travailler, pourquoi pas, avec vous. Il me semble que ce n’était pas votre idée première et peut être pourrions nous commencer par un simple transfert d’informations mais à terme je pense qu’il serait intéressant que nous travaillions main dans la main.


Il était clair que Constantin devait maintenant avoir la même idée que lui derrière la tête. Tout deux étaient parvenus au fait qu’une alliance se créerai probablement. Le tout était d’en donner des limites et de faire des choix.

- Ne nous leurrons pas. Vous avez la même idée que moi. Vous me savez compétent puisque vous avez fait des recherches sur moi. Et moi je vous sait compétents au vu justement de la richesse de ces recherches et à vos démonstrations sur ma vie passée et intime. Vous en connaissez trop sur moi pour que je prenne le risque de ne pas m’allier avec vous. Si vous êtes d’accord, alors allions nous contre Kira. Vos idées sont bonnes et nos avis respectifs seront précieux dans la quête de ce tueur.


L’issue de cette discussion semblait décidée. Constantin et lui s’allierai probablement. Il y aurait sûrement quelques barrières au départ à leur entente mais rapidement, ces deux hommes ne formerait plus qu’une cellule contre Kira.

- Vous m’avez proposé une organisation et j’en était venu à la même conclusion. Vos idées concernant le recrutement me semblent parfaites et sures. Nous recruterons par des intermédiaires sans nous faire connaître.

Michihiro changea de position sur le canapé. Il essuya une goutte de sueur qui perlait son front à l’aide de sa manche de veste. Ce qu’il s’apretait à dire aller probablement changer beaucoup de choses. Il aurait préféré avoir plus d’informations sur son interlocuteur et ne se gênerai pas de demander ou de faire des recherches afin d’en savoir plus sur celui-ci.

- J’accepte de travailler dans l’ombre avec vous. Je vous fournirai mes informations et vous les vôtres. Mes conditions sont que nous ne cacherons rien concernant l’enquête Kira et que vous m’en disiez plus sur vos sources. En échange, je me soumet aux mêmes conditions. Avez vous d’autres conditions et acceptez vous celles-ci ?

La réponse de Constantin, il la connaissait sûrement déjà. Ils avaient tout deux besoin d’aide. Pourtant, Michihiro se recula dans son siège et écouta attentivement cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constantin Pinson
Modo || Enquêteur Barré
Modo || Enquêteur Barré
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : Cherche

MessageSujet: Re: Rendez vous à l'hôtel   Mar 2 Juin - 22:36

La tête de Constantin était à présent penché en avant pendant qu'il écoutait les paroles de Michihiro. Il ne voulait pas que son interlocuteur puisse observer son visage mais on entendait à intervalle régulier des claquements dont la signification ne vous est sans doute plus inconnu à cette heure. Si il ne voulait pas que que l'enquêteur puisse distinguer ses traits, c'est tout simplement parce qu'il craignait de rire au moment où il prononcerait la phrase suivante.

    -Il est évident qu'aucun de nous deux n'a intérêt à cacher des informations à l'autre. Ce serait idiot et ne nous arrangerait en rien. Je ne vous cacherais donc rien de mes conclusions ou des mes informations concernant l'affaire Kira. J'accepte vos conditions et n'en ajouterai pas d'autres...
Il avait mentit et ce sans aucun problème. Il avait même prit le risque de se redresser pour fixer Kibe de ses yeux gris sans émotion sans que rien ne transparaisse. Bien sûr qu'il lui cacherait des informations si il lui arrivait d'en obtenir via autre chose que cette association. Constantin avait beaucoup d'autres projets, dont au moins un bien partis, qui pourrait lui permettre de traquer Kira, certes de manières moins honorables que cette organisation mais tout aussi efficace et c'était bien la seule chose qui comptait à ses yeux. Donc oui, le français comptait mentir à Kibe, cela ne lui posait aucun problème de conscience. Tout ce qu'il voulait, c 'était trouver Kira avant les autres. Avant TOUT les autres. Il était donc prêt à tout pour atteindre son objectif. Tiens d'ailleurs à ce propos...

    -Maintenant que ceci est fait, monsieur Kibe. Revenons en à cette organisation que nous envisagions. Il est plusieurs questions que nous devrions nous poser dès à présent... L'une d'elle me tracasse plus que les autres. Jusqu'où êtes vous prêts à aller pour capturer Kira ? Jusqu'où irons nous ? Vous comprenez je suppose. Je tiens à savoir si nous resterons dans les limites de la légalité. Non pas que les dépasser me dérange mais je préférerais que ce soit réglé rapidement.
Là encore, il avait un peu enjolivé la réalité. Contourner la loi ne lui posait absolument aucun problème. Il avait même d'ailleurs plusieurs projets qui s'éloignaient beaucoup des limites de la loi mais il s'assurerait qu'on ne puisse pas remonter jusqu'à lui. Qu'avait-il d'autres à vérifier..ah oui...

    -Il faudra aussi que nous parlions des différentes personnes que nous pourrions recruter ou approcher en fonction de leurs compétences... Bref, si vous avez une quelconque idée, allez-y.
Il s'affaissa un peu dans son fauteuil, ayant vraisemblablement finit de parler. Pourtant, il était certain d'avoir encore une chose à dire mais il n'arrivait pas à dire quoi. Lorsqu'il s'en souvint enfin, il ne fit même pas l'effort de se redresser pour parler.

    -Ah...et il faudrait aussi convenir d'un nom...

_________________
"Vous savez, ma vision du monde est assez simple, chaque être vivant peut être rangé dans deux catégories bien distinctes : Il y a Moi et il y a Les Autres. Simple, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rendez vous à l'hôtel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rendez vous à l'hôtel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans l’attente d’un rendez-vous officiel
» Gredins, rendez-vous à Craon !
» Rendez vous amical autour d'un verre.
» Asuthon: le rendez-vous de la générosité
» J'ai rendez-vous avec la mort...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note Renaissance :: Death Note Renaissance :: Japon :: Ville de Tokyo-
Sauter vers: