La justice jamais ne sera restaurée par le sang. Kira, L venez rejoindre l'un des deux clans, serez vous un Kira ou bien un enquêteur de talent tel que L ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un défi ? Enfin ! [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Constantin Pinson
Modo || Enquêteur Barré
Modo || Enquêteur Barré
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : Cherche

MessageSujet: Un défi ? Enfin ! [Libre]   Mar 14 Avr - 19:40

Le Japon...finalement ce n'était pas aussi différent que ce à quoi il s'était attendu. Toujours les mêmes visages inconnus au coin de la rue qu'on oubliait quelques minutes plus tard à peine, toujours la même odeur provenant des voitures et des bâtiments. Toujours la même chose. Toujours la même enquête...Kira. Un surnom des plus ridicules pour le plus grand tueur en série du siècle. Un tueur dont l'importance était si forte qu'il avait même réussit à faire se déplacer Constantin au Japon, son lieu de résidence selon le détective L. L...sans doute le plus à même en ce moment à démasquer Kira. Et c'est précisément la raison pour laquelle il devait faire son maximum, battre L, voilà qui était un défi intéressant. Cependant, Constantin n'était au Japon que depuis quelques jours, il avait eu à peine le temps de s'installer dans une chambre d'un hôtel réservée pour l'année que déjà se posait un problème pour le moins complexe. Bien qu'il essayera d'éviter un maximum le contact avec les autres, des gens finiront forcément par se demander pourquoi un jeune homme de 17 ans ne sortait jamais de chez lui et il paraîtrait suspect. Une solution s'imposa alors à son esprit, et elle ne lui plaisait pas le moins du monde. Il devrait avoir une vie parfaitement normale, ce qui impliquait dans son cas, à se faire passer pour un lycéen, non, a être un lycéen. Dire que le travail scolaire ne l'avait jamais attiré, il devrait s'y remettre pour les besoins de son enquêtes. Néanmoins, il avait réussit à trouver une bonne motivation. Au Japon comme dans beaucoup d'autres pays, les élèves étaient classés selon leur résultat et cette année, l'un d'eux s'était particulièrement démarquée en finissant premier au examen blanc nationaux : Light Yagami. Ce serait un défi intéressant à relever et ça permettrait sans aucun doute à Constantin de trouver un intérêt dans le travail scolaire.

C'était donc décidé, il rejoindrait le même lycée que le meilleur élève du Japon et si possible, la même classe. Oui, ce serait intéressant, très intéressant. Il avait donc rempli un dossier pour rentre dans la Daikoku Private Academy et avait expressément demandé à entrer dans la 12 ème classe prétextant qu'il apprécierait sans doute plus l'ambiance de travail de cette classe. Cela ne lui avait pas posé trop de problème grâce au dossier qu'il avait fournit sous le nom de Constantin Linton. Même si il ne s'agissait que d'une inscription dans un lycée, il devait se montrer prudent, extrêmement prudent, selon ses premières analyse, Kira avait besoin du nom de ses victimes pour les tuer. En effet, des criminels connus mais sous un pseudonyme ont survécu contrairement à d'autres.

Bref, aujourd'hui, il était temps d'y entrer. Constantin pénétra tranquillement dans l'établissement, les cours avait déjà commencés depuis deux heures, le français avait raté les premiers de la matinée pour raison médicale mais en fait il s'était trop concentré sur l'affaire et n'avait pas assez dormis. Il avait encore cinq bonnes minutes avant de rejoindre la prochaine salle et il savait déjà à quoi les employer. Il contournait chaque élève, ne leur prêtant guère d'attention si ce n'est pour éviter de les percuter. Il ne retiendrait pas leur visage de toute façon, il n'avait qu'un seul visage en tête pour le moment, celui de Light Yagami. Il le trouva enfin, occupé à ranger ses affaires, sans doute dans le but de rejoindre rapidement la prochaine salle, on lui avait dit que c'était un élève très appliqué. Il avança vers lui lentement, le claquement qu'émettait sa canne en percutant le sol allait sans doute l'avertir de son arrivée imminente bien avant qu'il ne soit à portée de voix. Arrivant finalement devant lui, il prit l'air le plus candide, naïf, voire idiot, qu'il pouvait prendre. Il prit également soin de bien faire sentir son accent dans son japonais tout en le laissant clair de manière à ne pas être pris pour un idiot.

-Excuse moi, je ne connais pas encore bien les salles. Où doit-on aller pour le prochain cours ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Light Yagami
Kira#1
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 06/04/2009
Localisation : Moins présent cette semaine.

MessageSujet: Re: Un défi ? Enfin ! [Libre]   Mer 15 Avr - 0:33

Ce matin-là, Light n'était pas au meilleur de sa forme. Oh, bien sûr, il n'avait aucun mal à suivre le cours de japonais de l'heure précédente, mais son humeur était un peu sombre. Yoji Watase, spécialiste de la question 'L', était en train de devenir fou dans sa maison dans la banlieue de Tokyo et mourrait ce soir d'une crise cardiaque, avalant une inscription que les légistes trouveraient sans doute : « L pourrait être Kira ». Toutes ses notes d'enquête seraient détruites, et cette trace isolée pourrait donner l'impression d'une erreur de la part de quelqu'un qui avait quelque chose à cacher ... Le détective qui dirigeait la police sans montrer son visage ni donner son vrai nom, par exemple. L'ironie suprême frapperait les policiers : et s'ils étaient dirigés par Kira en personne qui avait monté une histoire tordue pour pouvoir continuer tranquillement l'épuration dont se chargeait Light en réalité ? La confiance demanderait à être restaurée, et L serait obligé de faire un geste, de sortir de sa planque.

L'idée avait enchanté le lycéen quand il l'avait écrite la veille dans son Death Note, mais désormais, il avait la gueule de bois : c'était la première fois qu'il écrivait le nom de quelqu'un qui n'avait commis aucun crime. Pour un garçon de 17 ans qui, non content d'avoir un peu moins de 1500 meurtres à son actif, venait de tuer un innocent par pure besoin stratégique, il ne s'en tirait pas trop mal psychologiquement parlant. Mais le pas était franchi, et il se sentait tout de même bizarre. Ses yeux noisette dissimulaient leur trouble derrière les mèches brunes, à l'abri des indiscrétions de ses camarades. Il faisait de son mieux pour ne pas regretter et sombrer dans le remords. Non, il ne fallait pas penser comme ça. Cela faisait trop longtemps qu'il se sentait traqué sans avoir de nouvelles de L, et Watase, avec son essai qui dénonçait Kira comme un tyran, égarait les gens avec des raisonnements fallacieux, une philosophie pervertie, dénuée de morale. C'était un ennemi dangereux, et cela servirait de leçon à ceux qui dénigraient Kira par simple paresse. C'était tellement facile de renoncer au Bien et de critiquer l'oeuvre de Kira. Mais il avait su dès le départ qu'il y aurait des sacrifices à faire. En parlant de sacrifices, il avait abattu une de ses cartes. Au bout du compte, L apprendrait que Kira était capable de manipuler ses victimes. Tant pis, on n'a rien sans rien.

Light était en train de ranger ses affaires, quand un bruit inhabituel retentit dans la salle de classe. Deux chaussures, une canne au bout ferré s'arrêtèrent devant son pupitre. Voilà qui n'était pas commun ... L'une des jambes semblait plus forte que l'autre et soutenir tout le poids du corps chétif qui la surmontait. Au-dessus, un buste maigre, un visage pâlot, des cheveux en bataille, deux grands yeux écarquillés et naïfs. Alors c'était lui, le nouveau ? Le petit type, tout habillé de noir s'excusa et lui demanda où se déroulait le prochain cours. Light avait une furieuse envie de l'envoyer ballader, et de tirer la tronche tranquillement dans son coin. Cependant, cela n'avait jamais été dans ses habitudes, et ce n'était pas aujourd'hui qu'il allait commencer à rejeter ceux qui demandaient de l'aide à la tête de la classe. Il ne devait pas changer de comportement. Son inquiétude fut ravalée par une façade toute faite de sympathie et de sollicitude : image même du mec cool prêt à se lier d'amitié avec vous.


« Oh, Salut ! Tu dois être Constantin Linton, le nouvel élève dont nous a parlé ce matin ? Je suis Light Yagami. Bienvenue dans la classe 12. Le prochain cours a lieu dans le batiment d'en face, en B-4 : c'est un TP de chimie. Hey, Otomaru, Takeshi, Aya ! Finalement, le nouveau ne s'était pas perdu dans le dédale de notre immense lycée ! » plaisanta t-il en faisant signe à ses amis d'approcher.

Light, comme un élève modèle bien intégré, se chargea des présentations et l'atmosphère se fit cordiale autour de Constantin. Chacun alla de son petit mot sympathique, mais pressé par le temps, le petit groupe dut se résoudre à se mettre en route pour la salle de chimie. Light invita Constantin à les suivre s'il voulait arriver à bon port, et essaya d'engager la conversation.


« C'est drôle que tu t'appelles Linton. Tu as un accent, mais on dirait que tu n'es pas anglais. Quelle est ton origine ? Je ne vais pas te présenter à tout le monde, de toutes façons, je crois que le professeur du prochain cours va s'en charger. Au fait, j'espère que tu ne t'ennuiera pas, nous devrons faire des corrections de devoirs avant de faire des calculs pour l'expérience. Tu vas devoir prendre le train en marche ... »

Tout en écoutant la réponse du petit nouveau, Light en profita pour le détailler physiquement. Constantin, sans être laid, n'était pas particulièrement gâté par la nature. Il boîtait appuyé sur sa canne. Il y avait quelque chose de nerveux dans ses mains fines, et une vivacité fugitive qui laissait présager un esprit plus dégourdi que le corps qu'il habitait. Comment était-il entré à la Daikoku Academy ? Sûrement pas pour des dons sportifs exceptionnels, au vu de son infirmité. Il devait avoir soit de solides arguments financiers, soit des capacités intellectuelles enviables pour l'école qui avait la réputation d'être assez sélective. Light avait hâte de voir de quoi il était capable. Cela tombait bien : le professeur de chimie avait l'habitude de beaucoup interroger à l'oral, ce serait le moment ou jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constantin Pinson
Modo || Enquêteur Barré
Modo || Enquêteur Barré
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : Cherche

MessageSujet: Re: Un défi ? Enfin ! [Libre]   Mer 15 Avr - 15:15

Light Yagami répondit exactement de la manière à laquelle on pouvait s'attendre, poli, sympa, soucieux de voir un nouveau s'intégrer. Il présenta Constantin à des amis comme si il se devait de le faire de part son rôle de tête de classe pourtant bien intégré. Il savait également qui était Constantin car on avait annoncé aux élèves qu'ils recevraient un nouveau dans leur classe, sans leur en dire plus apparemment, si ce n'est son nom. Face aux autres élèves, le jeune français tenta de se montrer le plus poli et le plus sympathique possible tout en restant relativement discret et réservé, il devait tout de même garder son rôle de nouveau quelque peu intimidé. Yagami lui donna aussi le nom de la salle, le bâtiment dans lequel elle se trouvait et la matière du prochain cours. Des informations que Constantin avait déjà bien entendu mais le fait de demander lui avait permis d'établir un premier contact avec celui qu'il considérait comme un rival. Quant à ce fameux cours de chimie, il lui servirait sans doute à montrer que lui aussi avait des capacités. Sur invitation de Light, décidément très soucieux d'être, ou de se montrer, sympathique, il suivit le groupe d'élève, essayant de ne pas les ralentir par la faute de sa canne. Durant le trajet, le meilleur élève du Japon lui posa quelques questions, sur son origine tout d'abord.

-Non, je ne suis pas anglais mais ce n'est pas loin, je suis français. La famille de mon père est originaire d'Angleterre d'où mon nom de famille.

Et c'était vrai, enfin c'était ce qui était inscrit dans le dossier qu'il avait fournit à l'académie en tout cas. Yagami lui parla ensuite de ce qu'ils allaient faire en chimie, le prévenant qu'il devrait sans doute prendre le train en marche. Cela ne poserait absolument aucun problème à Constantin, en fait, ça l'arrangeait. Cela lui permettrait de montrer de manière claire ses capacités alors qu'il venait à peine d'arriver, oui, ce serait parfait.

-Oh, je ne m'inquiètes pas. Je ne pense pas que ça me posera trop de problème, je m'adapte assez ite en général.

Durant le reste du trajet, le boiteux observa attentivement Light. Il avait tout d'un élève parfait. Beau, il devait sans aucun doute être particulièrement convoité par les filles de l'académie. Sa silhouette était mince mais on devinait à sa démarche qu'il pratiquait, ou avait pratiqué, probablement une activité physique régulière et il était sans doute très bon à cela. Son intelligence n'était plus à prouvé et nul doute qu'il devait être particulièrement studieux. Enfin, ses habits étaient impeccables, pas un pli. Bref, il était parfait. Trop parfait peut-être. On avait toujours enseigné à Constantin que personne n'était parfait alors comme pouvait-on expliquer un tel phénomène. A moins que ce ne soit le français qui se fasse des illusions, Yagami cachait peut-être quelque chose ou alors était-il suffisamment doué pour paraître parfait sans vraiment l'être. Car après tout, de nos jours, ce n'est pas vraiment de l'être qui est important mais de le paraître. En fait, ces considérations n'avaient aucune importance au yeux de Pinson, tout ce qui comptait, c'était le défi qu'il s'était lancé, battre Yagami sur un domaine. Les résultats, l'intelligence. De toute façon, sa canne l'empêchait de faire du sport et il n'était pas particulièrement beau, il ne restait donc que ce domaine qu'il appréciait tout particulièrement.

Enfin, ils arrivèrent à la fameuse salle B-4 et ils pénétrèrent à l'intérieur, Constantin allant prestement s'installer à une table, de préférence à l'avant. Pourquoi ? Pour être facilement repérable par le professeur et aussi, pour ne pas avoir beaucoup de chemin à faire si il était obligé d'aller au tableau. Pinson avait peut-être besoin de marcher pour expliquer ses théories mais quand il s'agissait d'autres choses, il détestait marcher pour rien. Et à part pour la compétition, le travail scolaire correspondait à presque rien pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Light Yagami
Kira#1
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 06/04/2009
Localisation : Moins présent cette semaine.

MessageSujet: Re: Un défi ? Enfin ! [Libre]   Ven 17 Avr - 1:49

« Oh, français ? Hé bien, je sens que tu vas avoir du succès. »

Pas très à l'aise en public, Constantin avait tout de même un atout dans un pays où l'on considérait la France comme le comble de l'élégance et du raffinement. Light devait lui-même avouer qu'il rêvait un jour de pouvoir monter sur la Tour Eiffel. Cependant, il se gardait bien de le dire : il laissait aux autres le soin de s'extasier avec de grandes exclamations (C'est la claaaaasse ! Trooop Cool !) Sans se départir de son calme, Constantin affirma qu'il n'aurait sûrement aucun problème à s'adapter.

« Si tu le dis ... Tant mieux alors. Enfin, on se retrouve à la fin du TP, si tu as besoin de reprendre le cours sur moi. »

La salle de Chimie se remplit peu à peu d'élèves. Le professeur qui dispensait cet enseignement était un jeune homme mince, très soigné, avec un air sévère. Mais il ne fallait pas s'y tromper : c'était un bon enseignant, dynamique, qui savait stimuler ses élèves tout en restant exigeant. Du moins, c'était l'avis de Light. Une petite partie de la classe ne lui pardonnait pas les interrogations surprises qu'il lançait régulièrement quand il se rendait compte à l'oral que les leçons n'étaient pas sues. Mais Light n'avait jamais rien à se reprocher, et il adorait les cours de chimie. La chimie était utile à la police scientifique, avoir un bon niveau serait un atout indéniable pour Light. Et puis, il se sentait à l'aise dans cette salle claire où flottait une odeur artificielle. C'était une idée de propreté et d'ordre qui régnait ici.

Constantin crut bon de s'asseoir à la première place qu'il rencontra. Il ne savait pas que les élèves prenaient place selon l'ordre alphabétique, mais le professeur, s'il pinça les lèvres en remarquant les perturbations que cela causait, accepta l'état de fait avec une courbette compréhensive. Il échangea quelques mots avec Constantin tandis que Light, du fait de son nom en 'Y' s'installait au fond de la classe. Il présenta le nouvel élève, et le cours commença. Light fut appelé au tableau pour l'un des devoirs sur le thème des PH, chose qu'il fit avec à peu près autant d'aisance que le professeur lui-même. Une fois que cela fut fait, l'enseignant brandit une petite fiole contenant un liquide jaune et l'agita. Devant le regard stupéfait des élèves, le contenu vira au rouge, puis au vert, et passa par différentes couleurs.


* J'ai déjà vu ça quelque part, mais où ? *

Le professeur expliqua que cette expérience était hors-programme, mais que faire une pause, avec les examens qui arrivaient permettrait de leur changer les idées tout en restant dans le domaine de l'instructif. En attendant, il allait poser des questions sur la nomenclature. D'abord un tour de classe, dans l'ordre alphabétique, chacun son tour, puis les questions bonus où ce serait le plus rapide qui l'emporterait. Certains craignaient cette épreuve, mais Light, les mains posées sur la table, attendait sereinement son tour. En réalité, il était en train de se demander si son plan allait fonctionner. Si Yoji Watase mourrait avant de faire tout ce qu'il avait écrit sur le Death Note, il aurait fait tout cela pour rien. Pire, L serait peut-être au courant qu'il pouvait vraiment manipuler ses victimes, sans avoir à se justifier devant les policiers, et il se sentirait assez menacé pour se cacher encore plus en redoublant de précautions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constantin Pinson
Modo || Enquêteur Barré
Modo || Enquêteur Barré
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : Cherche

MessageSujet: Re: Un défi ? Enfin ! [Libre]   Ven 17 Avr - 18:53

A la remarque de Light concernant son soi-disant succès, Constantin ne répondit que par un murmure à peine perceptible signalant le fait que la canne pouvait changer légèrement la donne. En vérité, il ne s'intéressait que très peu à cela et préférait rester concentrer sur ce qui allait se dérouler durant ce cours de chimie. Ce serait sans doute l'occasion pour Light de le jauger et pour Constantin l'occasion de jauger Yagami. En revanche, il répondit beaucoup plus clairement à la dernière phrase de Yagami.

-D'accord. Merci.

Une fois assis, il du parler au professeur et lui expliquer qu'on n'avait pas pris la peine de l'informer de la manière dont se répartissait les élèves dans les classes ce qui expliquait son erreur qui bien qu'involontaire, était assez logique en un sens étant donné que le « pauvre » Pinson était dans l'obligation de se mouvoir avec une canne ce qui était assez douloureux. Enfin non, ce n'était pas douloureux mais c'était assez ennuyeux, force était de l'admettre. Il promit cependant de s'asseoir au bon endroit la prochaine fois qu'il irait en cours. Sans plus en demander, le professeur commença son cours de la journée sans plus se préoccuper de Constantin. Ce dernier lui en était reconnaissant, il n'aurait pas aimé devoir se présenter devant la classe, c'était inutile et ça faisait perdre du temps à tout le monde.

Durant le reste du cours, Constantin écouta d'une oreille distraite ce qui se passait, jusqu'au fameux instant de l'expérience et des questions qui viendrait ensuite. Il connaissait cette expérience, sûr de l'avoir déjà vu quelque part. Il faut dire qu'elle devait être assez amusante à regarder et donc particulièrement connue même si c'était hors-programme. Pourtant, pendant un certains temps, il n'arriva pas à la retrouver dans sa mémoire, sûrement à cause de cette positioon assise tout à fait normal qui lui était imposé par la configuration de sa chaise. Et subitement, le flash, bien sûr qu'il la connaissait ! Le vieux coup de la bouteille multicolore ! Se détendant, il attendit tranquillement le moment où on lui posa une question, étant nouveau, il eut droit à quelque chose de très simple : il devait juste donnez les ingrédients de la solution.

Poussant un léger soupir, il déclama simplement.


-10 mL de solution de potasse (4g de potasse pour 150 mL d'eau)
10 mL de solution de glucose (5g de glucose dans 150 mL d'eau)
On mélange et on ajoute :
1,5 mL de solution de benzoïne (0,1g de benzoïne dans 100 mL de méthanol)
1,2 mL de carmin d'indigo (0,5 g de carmin d'indigo dans 100 mL d'eau)
C'est bien cela, non ?


Il y avait à présent deux choses à attendre : la réaction de la classe, surtout celle de Light Yagami, et la question qui serait posé au premier de la classe. Le défi était lancé à présent, restait à voir comment il allait réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Light Yagami
Kira#1
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 06/04/2009
Localisation : Moins présent cette semaine.

MessageSujet: Re: Un défi ? Enfin ! [Libre]   Ven 17 Avr - 23:52

Le déroulement du cours commença sans incident notable jusqu'à ce que ce soit au tour de Linton de répondre. Finalement, il participerait quand même à la séance de questions-réponses. Et c'est là que Light se rendit compte que Constantin n'était pas un simple élève de plus. Sans hésiter, presque sur un ton blasé, il répondit à la question. La classe le regarda d'un air stupéfait : il avait répondu plus clairement qu'aucun d'entre eux n'aurait jamais pû le faire. Et dans une langue étrangère pour lui ! En réalité, seul un élève aurait été capable d'une telle prouesse. Et celui-ci n'était pas moins surpris que les autres. Light avait tout simplement l'impression de s'entendre lui-même parler. C'était assez dérangeant. Quand vint son tour d'expliquer pourquoi la solution virait du jaune au vert, il s'efforça de garder son naturel calme et concentra son regard sur le professeur.

« Le dioxygène de l'air se mélange au liquide, et s'y dissout. Se déroule alors une réaction chimique avec le carmin d'indigo qui devient vert lorsqu'il est oxydé. »

Light n'ajouta rien, cela suffisait amplement. Le professeur sembla un peu déçu de sa réponse, mais ne dit rien et termina le tour de la classe. Light jeta un coup d'oeil à la dérobée au petit français. Si ce qu'il pressentait était juste, alors Constantin Linton constituerait une menace pour sa place de premier de la classe en chimie. Cela, il ne pourrait l'accepter : il était décider à devenir le dieu de ce monde, et se devait donc d'être le meilleur. En tout cas, en temps normal, il aurait été assez amusé par le défi que Linton lui lançait, et l'aurait relevé par jeu. Mais la raison était un peu différente ce jour-là : Light avait décidé que rien ne changerait dans son comportement extérieur, en comparaison avec ce qu'il avait été avant de recevoir le Death Note.

Il avait été premier, il resterait premier, quoi qu'il en coûte. Il avait réseré sa salive pour les questions supplémentaires. Elles ne se firent pas attendre, de plus en plus compliquées et recherchées. A chaque fois que Constantin donnait une réponse, Light prenait l'initiative de répondre à la suivante. Ce n'était pas habituel, en général, il répondait lorsqu'on l'interrogeait ou lorsque personne ne se proposait. De plus en plus, Light n'hésita pas à argumenter ses réponses, ni à prendre la parole sans avoir encore la solution. Il exposait tout simplement son raisonnement avec une telle assurance, que l'illusion de son savoir instantané fonctionnait sur les autres élèves.


[HRP : dsl pour le peu de texte, un peu fatiguée ce soir, je te laisse l'initiative pour dire ce qui va se passer au prochain post.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constantin Pinson
Modo || Enquêteur Barré
Modo || Enquêteur Barré
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : Cherche

MessageSujet: Re: Un défi ? Enfin ! [Libre]   Sam 18 Avr - 23:08

Un sourire. Oui, un léger sourire, c'était précisément l'expression que Constantin Pinson était en train d'arborer. Oh bien sûr, il faisait bien attention à ce que personne ne puisse le remarquer, cela pourrait paraître légèrement étrange mais il n'avait pas pu s'en empêcher. Le défi qu'il avait lancé implicitement à Light Yagami avait été relevé avec brio par cet élève. Décidément, il était bien tel que sa réputation le décrivait, voilà qui était parfait. Si il n'avait pas été aussi bon, le défi aurait perdu tout son sens et cela n'aurait eu aucun intérêt. Restait maintenant à savoir si le défi avait bien été compris des deux protagonistes, peut-être que Yagami ne pensait pas que le français puisse constituer une menace dans les autres matières. Il allait lui prouver le contraire et le plus vite était le mieux. Le prochain cours serait un cours d'histoire, ce sera l'occasion idéale de prouver qu'il était bon dans toutes les matières. Ce serait même une excellente occasion, en tant que français, il ne devrait pas trop s'y connaître en histoire nippone. Ce serait vraiment parfait ! Il en ricanait presque d'avance.

Mais avant cela, il devait se calmer et se concentrer sur le cours de chimie, Yagami venait de donner une réponse et il était de son devoir de le faire à son tour, ce qu'il fit encore une fois sans aucun problème. Le cours se poursuivit ainsi à un rythme plutôt soutenu jusqu'à sa fin. Fin à laquelle Pinson se dirigea tranquillement vers Yagami de sa démarche boitillante. Il avait dans l'intention de se montrer toujours sous un visage amical et naïf. Il avait également l'intention d'asséner une petite phrase qu'il prononcerait suffisamment fort pour être entendu de quelques personnes aux alentours.


-Eh bien, heureusement que nous avons commencé sur une expérience connue. Cela aurait sans doute été un peu moins facile de répondre aux questions.

Il laissa planer un léger silence pour laisser le temps à son interlocuteur de percevoir toutes les implications de ses paroles.

-Dis moi, notre prochaine salle, c'est bien dans l'autre batiment au premier étage, non ? Je ne suis pas encore sûr d'avoir bien assimilé les plans du lycée. Si c'est bien cela alors indique moi juste le numéro de la salle et ne m'attends pas, je risquerais de vous ralentir dans les escaliers.

Et ce disant, il leva sa canne pour la mettre en évidence et ainsi expliquer pour quelles raisons il n'aimait pas les escaliers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Light Yagami
Kira#1
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 06/04/2009
Localisation : Moins présent cette semaine.

MessageSujet: Re: Un défi ? Enfin ! [Libre]   Lun 20 Avr - 22:49

A la fin du cours, Constantin s'approcha de Light avec des airs de génie qui s'ignore. Ce qu'il disait impliquait beaucoup de choses : qu'il ne s'était pas forcé là où Light avait eu du mal à soutenir le rythme, même s'il n'en avait rien laissé paraître, cela c'était clair. Mais il rabaissait par là même le reste de la classe, et cela, Light ne savait pas s'il s'en rendait compte. Le japonais réalisa par la même occasion qu'il avait pratiquement monopolisé la parole pendant le cours, alors qu'il avait essayé d'éviter de le faire toutes ces années. Il avala la couleuvre et prit sur lui pour répondre de manière à calmer le jeu. Car il sentait bien que quelque chose lui échappait.

« Tu connaissais cette expérience, c'est vrai ? C'est au programme dans les lycées français ? Vous en avez de la chance. Moi, c'est juste parce que j'adore la chimie, et que j'ai été dans un club il y a un temps. Je suis vraiment content de rencontrer quelqu'un qui est aussi passionné que toi, car c'est une expérience tout de même pas évidente. Il faudra qu'on en parle un de ces quatre. »

Promesses de Gascon. Light n'avait pas l'intention de perdre son temps à se lier d'amitié avec des gens. D'autant plus que Linton n'était pas tout à fait clair. Il se foutait de sa gueule, ou il était effectivement attardé du point de vue relationnel ? Dire devant tous ces camarades qu'il connaissait à peine que ce qu'ils ne parvenaient pas à réaliser était facile ne lui attirerait pas que des admirateurs. A moins qu'il n'en ait rien à faire de la popularité. A moins que la seule chose importante à ses yeux soit d'être le meilleur. Oui, il y avait quelque chose comme ça ... Light ne pouvait pas non plus dire qu'il n'aimait pas la compétition, qu'il ne ressentait pas de plaisir à avoir un adversaire à la hauteur, mais depuis qu'il avait le Death Note ...

Le prochain cours était de l'histoire. Light avait l'intention de travailler en même temps ses cours de coréen et d'économie, pour gagner du temps, mais il n'était plus du tout sûr qu'il pourrait effectivement faire ce qu'il avait prévu. Après le stress du cours de chimie, il avait bien envie de se défouler, mais d'un autre côté, l'envie d'en savoir plus sur Linton le démangeait. En réponse aux questions de Linton, il acquiesça et donna le numero de la salle. Il offrit d'accompagner le petit nouveau.


« Pense-tu, on ne va pas te laisser comme ça. Et puis, les cours d'histoire ne sont pas passionnants en ce moment, ça ne me fait rien d'arriver en retard pour une fois. C'est sur les réformes d'avant l'ère Meiji. Peu de civi, pas mal de bachottage. Au contraire, tu nous rend service. »

Light sentit que ce serait long de parvenir à la salle de cours. Mais il était prêt à suivre Constantin pour en apprendre plus sur lui. Il serait toujours temps de le lâcher plus tard, ce n'était pas quelques minutes qui allaient tout changer. Light joua aux camarades dévoués, et deux ou trois autres élèves leur emboîtèrent le pas.

« Au fait, comment se fait-il que tu sois venu au Japon ? C'est à cause de tes parents ou c'est parce que tu voulais voyager, t'installer ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constantin Pinson
Modo || Enquêteur Barré
Modo || Enquêteur Barré
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : Cherche

MessageSujet: Re: Un défi ? Enfin ! [Libre]   Mar 21 Avr - 23:59

Constantin est loin d'être un imbécile, ça vous le saviez déjà. Il savait donc très bien qu'il ne devrait pas aller trop loin avec Light Yagami au risque de se faire des ennemis moins intelligents. Le problème de ce type d'ennemi, c'est qu'étant donné leur manque de réflexion, ou leur absence de réflexion dans de rare cas, ils sont totalement imprévisible et donc particulièrement dangereux. Il devait donc éviter ça à tout prix et pour ça, il devait calmer le jeu dès maintenant. Vous vous demandez peut-être pourquoi avoir parlé si c'était pour tempérer ses paroles juste après ? Eh bien pour paraître bizarre tout simplement. Constantin n'est en aucun cas attiré par des relations sociales avec qui que ce soit, il préfère donc paraître étrange, certes il l'est mais il pourrait presque le cacher, de manière à éviter que les gens s'approchent trop de lui. Ce ne sont que des gens après tout.

-Oui, je connaissais déjà cet expérience mais je ne l'ai jamais vu en cours. Nous sommes plutôt en retard en France comparé au programmes japonais d'après ce que j'ai pu voir. Il va falloir que je me remette à niveau et rapidement. Pendant un temps, j'ai été passionné par les sciences : physique, chimie, biologie... J'ai fréquenté plusieurs clubs et cette expérience était souvent utilisée de par sa beauté je suppose, ça impressionne toujours parait-il. Je serais ravi de parler de chimie avec toi Light.

Yagami offris ensuite à Pinson de l'accompagner jusqu'à la salle d'histoire. Prétextant que les cours n'étaient pas si passionnants en cette période et qu'il n'était donc pas pressé d'arriver en cours. Intéressant tout cela... Etait-ce vrai ou Yagami tentait-il d'en apprendre sur l'éventuel rival qu'il aurait très bien pu détecter en la personne de Constantin. Enfin, cette manière de réfléchir était celle de Constantin, il aurait pu tout aussi bien s'agit de la vérité. Cela, il était impossible à Pinson de le savoir tant il était peu doué pour la psychologie humaine.

-Merci.

Il se contenta de ce simple mot et d'un léger sourire à peine perceptible. Pendant le voyage, Light le questionna encore une fois, cette fois-ci sur les raisons qui l'avaient poussé à venir au Japon. Ce à quoi Constantin répondit ce qu'il avait prévu de répondre si on lui posait la question.

-Disons que.... la maladie qui m'oblige à utiliser cette canne risque bien de se propager ailleurs dans mon propre corps, si ce n'est pas déjà fait. Or, le seul pays au monde à avoir accompli suffisamment de progrès dans la recherche médical pour stopper cela, c'est le Japon. Mais je suis obligé de rester à proximité des hôpitaux qui peuvent me fournir les soins appropriés, voilà pourquoi je suis ici.

Arrivé en haut des escaliers, Constantin ressentit une fatigue aussi étrange que subite et dû s'appuyer contre un mur pour ne pas s'effondrer. Son pauvre petit corps n'était pas habité à tant d'exercice en une journée, dans son ancien lycée, toutes les salles étaient concentrées dans le même bâtiment, sauf pour le sport mais comme il en était dispensé. De plus, il avait toujours pris l'habitude de s'épargner le plus d'effort possible mais ce matin, il n'avait cessé de marcher et la petite heure de sursis en chimie avait été occupée à rechercher des réponses à des questions somme toute assez complexes ce qui n'est pas très reposant, il fallait l'admettre.

Après avoir passé quelques secondes accolées au mur, Constantin se redressa et se remit à parler d'une voix éteinte et un peu essoufflée.


-Excusez moi. C'est par ici, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Light Yagami
Kira#1
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 06/04/2009
Localisation : Moins présent cette semaine.

MessageSujet: Re: Un défi ? Enfin ! [Libre]   Dim 26 Avr - 14:51

Linton n'insista pas. Il devait tout de même avoir senti que ce genre d'attitude pouvait lui attirer des ennemis. Sage décision, il y avait quelques fauteurs de trouble dans la classe qui par jalousie ne supportaient pas les M.-Je-Sais-Tout. Constantin pourrait être une proie potentielle pour ces sales types. Il n'avait pas tout à fait le profil de la victie, mais son physique frêle et son isolement pourraient attirer l'attention, et certains viendraient le provoquer pour le jauger. Light allait-il le mettre au courant ? Il pourrait tout aussi bien le laisser se débrouiller avec ce problème : après tout, avec ces délinquants dans les pattes, son nouveau rival aurait du fil à retordre, et ce serait toujours cette avance de gagnée.

Pas très bavard, le petit français, il fallait lui poser des question si on voulait qu'il ouvre la bouche plus que nécessaire. Alors comme ça il avait été au Lycée en France, et pour combler le niveau, il avait été obligé de suivre des cours dans des clubs à l'extérieur. Il devait être plutôt doué dans les matières scientifiques, mais en même temps, il était doué pour les langues, à ce que pouvait entendre Light dans ces réponses dans un japonais impeccable. Constantin était une pointure, réalisa t-il tout d'un coup. Il serait difficile de lui trouver des points faibles du point de vue intellectuel.

Du point de vue de la santé, cela n'allait pas aussi bien. Constantin expliqua d'ailleurs que c'était la raison de sa présence au Japon. Quelques visages qui les entourraient se teintèrent de consternation, et quelques mots de compassion furent adressés à Linton. Light regarda son nouveau camarade d'un air grave, et se contenta de hocher la tête, signe qu'il avait compris de quoi il retournait. Light n'était pas du genre à s'appitoyer sur lui-même ou sur les autres. C'était ce trait de caractère qui l'avait poussé de l'avant avec le Death Note.

Soudain, les jambes de Constantin se dérobèrent sous lui. Grâce à ses réflexes, Light fut assez rapide pour le soutenir et l'empêcher de dévaler les marches autrement que sur ses pieds. Un peu sonné, le petit français ne voulait pas admettre qu'il était à bout. Light fit signe à leur compagnons de poursuivre sans eux.


" Allez-y, et prévenez le prof qu'on aura du retad, je m'en occupe."

Puis il revint à Constantin. Toujours aussi pragmatique, il lui demanda avec sang-froid s'il se sentait vraiment capable d'aller encore en cous d'histoire. Parfois, les personnes handicapées pouvaient se montrer très têtues.

" Tu es sûr que tu ne devrais pas aller à l'infirmerie, plutôt ? Réfléchis bien si tu te sens capable de continuer, car il faudra les redescendre, ces escaliers, au retour ... C'est problématique comme situation, personne n'a pensé à cela, dans l'administration ? Parfois, les lycées privés vous promettent monts et merveilles, mais en réalité, il faut récclamer pour obtenir ce que l'on veut ... Je ne sais pas si les lycées français sont meilleurs de ce point de vue-là."

Lors que les autres avaient le dos tourné, il en profita pour prévenir Constantin. Pourquoi ? Peut-être était-ce tout de même le spectacle de cette défaillance physique qui l'avait touché, ou encore ses principes et son sens de la justice. Toujours est-il qu'il en parla à Constantin sur le ton de la confidence.

" Ce système privé est à double tranchant. On a un beau cadre, comme tu peux le constater, quelques excellents professeurs, mais il y a aussi des inconvénients. Par exemple, les fils à papa insupportables qui sont protégés par leurs parents et qui font ce qu'ils veulent. Tu étais trop à l'avant pour observer les gens, mais le grand type avec le piercing à l'oreille gauche, Sudô Himeguchi ... c'est un imbécile, si tu vois ce que je veux dire. Hum, rackett et compagnie. Méfie-toi de lui."

Light connaissait aussi Sudô de la classe préparatoire qu'il fréquentait, où ce crétin malfaisant usait ses fonds de culotte inutilement. Ce n'était pas un hasard si Sudô lui était venu en premier à l'esprit quand il avait voulu tester pour la seconde fois le Death Note. Dommage qu'il ait été obligé d'y renoncer ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constantin Pinson
Modo || Enquêteur Barré
Modo || Enquêteur Barré
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : Cherche

MessageSujet: Re: Un défi ? Enfin ! [Libre]   Mar 28 Avr - 23:04

Il avait espéré que cela n’arrive pas, espoir vain car la nature humaine est ce qu’elle est. Dommage, jusque là, ça ne s’était pas trop mal passé, et puis il avait osé parler de sa « maladie ». Et là, automatiquement, les regards navrés et légèrement embarrassés avaient plus, de même que les mots d’encouragement tous plus ou moins inutiles et niais. Décidément, c’était systématique, alors certes, pour le moment, il n’avait jamais menti de cette façon mais dès qu’il avait un moment de faiblesse c’était ce genre de remarques qu’il recevait. Bon, au moins, Light Yagami s’était abstenu et s’était contenté de le regarder d’un air grave, c’était toujours ça de pris. Constantin détestait inspirer de la pitié au gens. C’est du moins de cette manière qu’il voyait les choses, il n’avait jamais essayé de se mettre à la place des autres.

Tiens, à propos de moment de faiblesse, heureusement que Light avait été là, sinon, il se serait retrouvé en bas des escaliers bien plus vite que prévu et en pièce détaché. Peut-être s’était-il trop surestimé, ou alors s’était-il vraiment fatigué à répondre en cours de physique ? Non, la probabilité était plus forte pour que ce soit par la faute de son état physique. Light envoya ses camarades rejoindre le cours d’histoire, laissant Constantin reprendre son souffle. La vraie question était donc : faisait-il ça par pitié ou parce qu’il s’inquiétait ? En fait, les deux se fondaient assez bien l’un dans l’autre. Une fois qu’ils furent assez loin, Yagami lui demanda si il ne voulait pas aller à l’infirmerie. Aussitôt, le français se redressa et essuya une poussière imaginaire sur sa chemise.


-Non ! Je vais bien, je peux y aller. J’ai juste eu un petit moment de faiblesse, c’est rien, mes jambes me font défaut de temps en temps. C’est juste que là, par la faute de l’escalier, c’était un peu plus grave. Mais ça va, je me sens bien, je peux y aller.

Jamais il n’avait parlé avec autant de précipitation jusque là. Il laissa passer un temps avant de déclarer simplement.

-Merci au fait. Pour ta remarque…les lycées français ne sont pas mieux équipés mais le mien était plus petit, j’avais moins de marche à faire entre les salles.

En vérité, ce qu’il avait dit n’était que pur mensonge. Il n’allait pas bien, loin de là, ses jambes étaient flageolantes et il était essoufflé. Mais il ne pouvait pas, ne devait pas, manquer un cours, ce serait…il ne le savait pas lui-même mais il pensait que ce ne serait pas digne de lui. Pas simplement pour sa jambe en tout cas, il devait avoir de bonnes raisons. Cependant, il ne pouvait pas repartir maintenant, de toute façon, Yagami lui disait quelque chose. Il s’appuya avec son bras contre le mur et écouta attentivement tout en tentant de récupérer son énergie. De quoi parlait-il exactement ? Oh…des petits crétins racketteurs, il y en a dans tout les lycées des comme ça. La plupart se lasse assez vite de constater que Constantin ne transportait jamais d’argent sur lui.

-Bah…j’en ai déjà connu.

Il n’ajouta rien, préférant conserver son souffle, il ajouta simplement.

-Bon, on y va ? On est déjà bien en retard.

A peine avait il fait deux pas que sa jambe droite se pliait soudainement au niveau du genou, elle ne supportait manifestement plus les efforts. Sans l’appui de cette jambe sur le sol et sa canne n’étant pas encore posée, la jambe gauche se prit l’envie de glisser sur le sol pour former un assez grand écart avec sa consoeur. Heureusement, Constantin réussit à éviter l’humiliation de s’écrouler en posant violemment sa canne par terre, produisant un claquement retentissant dans les couloirs du lycée. Il se stabilisa dans une position pour le moins ridicule, les deux jambes écartées dans un étrange écart du fait que la droite était pliée, ses deux bras projetés en avant pour soutenir la canne, toujours debout qui constituait sa troisième jambe. Les yeux écarquillés, il énonça d’une voix faible.

-A tout hasard quand même, l’infirmerie se trouve où ?

Cette fois, la question était sérieuse, il ne savait vraiment pas, n’ayant pas vraiment fait attention à sa localisation car il ne pensait pas avoir besoin de la rejoindre un jour.
Foutue jambe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Light Yagami
Kira#1
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 06/04/2009
Localisation : Moins présent cette semaine.

MessageSujet: Re: Un défi ? Enfin ! [Libre]   Sam 2 Mai - 15:45

Lycée japonais, lycée français, autres mentalités, mais mêmes combats. En apparence, il y avait beaucoup de différences : programmes touffus, horaires importants, compétition exacerbée par les examens réguliers pour le premier, relâchement apparent pour l'autre. Et puis, bien sûr, les apparences extérieures, qui comptent aussi malgré tout. Light se demandait ce que cela faisait de ne pas porter d'uniforme : est-ce que cela changeait l'ambiance, introduisait de l'ordre et de l'égalité ? Seul un regard étranger pourrait répondre à ces questions. Mais il fallait croire que Constantin ne se sentait pas dépaysé. Il devait encore chercher ses repères, se dire que finalement, c'était comme chez lui : il faudrait bien qu'il se résigne à vivre ici pendant un certain temps. Ou il n'était pas intéressé, ou il n'y avait pas à se poser de questions ... Non, cela devait être pareil, ce n'était pas la peine de s'arrêter à des interrogations aussi vides de sens.

« Dans ce cas, je suppose que tu sais comment te débrouiller avec ce genre d'individus. Je préfère tout de même te prévenir, parce que Sudô est particulièrement sournois. C'est un salaud chimiquement pur, si tu me passes l'expression. »

Cela dit, Constantin avait tendance à minimiser beaucoup les choses. Peut-être trop. Light lui jeta un coup d'oeil incrédule quand il déclara qu'il allait bien tout en s'appuyant sur le mur. Cela faisait plus d'une heure qu'il l'avait rencontré, mais il ne savait toujours pas grand'chose de personnel sur lui, si ce n'était qu'il était réservé, et même sur la défensive. Il faudrait de la patience à Light s'il voulait mieux connaître son rival en chimie. En fait, il avait le sentiment quelque part que Constantin se foutait de sa gueule en jouant aux ingénus laconiques.

Ses réflexions s'arrêtèrent tout net quand la fantaisie prit Constantin de faire de la gymnastique acrobatique sur le pallier du 2e étage. Finalement, pour un poids-plume boiteux, il était plutôt souple. La figure qu'il éxécutait était pour le moins ... artistique. L'infirmerie ? Bien sûr ... Constantin lui avait demandé cela comme on demande l'heure ou un stylo. Il était de plus en plus clair que le petit français était rempli d'un orgueil et d'une fierté d'autant plus exacerbés qu'ils étaient dissimulés.

Un autre que Light aurait pris Constantin pour un type vraiment bizarre, peut-être très classe, mais aussi un peu puéril. Mais cela n'effleura même pas l'esprit du lycéen. Les grands mots comme fierté et honneur n'étaient pas vains dans la famille Yagami. Fils d'un policier droit comme la justice, petit-fils de militaire gradé, Light avait aussi son orgueil, et il comprenait parfaitement ce qui pouvait se passer dans la tête de son nouveau camarade. Même devant lui seul, il n'avait pas envie de tomber.

Voir un rival s'étaler pouvait en faire jubiler certains. Mais cette perspective ennuyait Light, elle le dégoûtait même un peu. Light ne ressentait pas de la pitié comme on peut l'entendre au sens commun. Si la pitié avait fait partie de son vocabulaire, il aurait été incapable de devenir Kira. Mais si Linton devait un jour être humilié devant lui, ce serait sur un terrain où ils seraient à armes égales, dans les règles de l'art. Aux examens de chimie, par exemple ... Sans dire un mot, le japonais ajusta son sac en bandoulière pour ne pas être gêné dans ses mouvements et s'accroupit calmement au côté droit de Constantin, offrant ainsi tacitement son aide. Il fit l'économie de mots d'encouragement ou d'appitoiement, les autres n'étaient pas là pour le voir. Cependant, il fallait bien encourager l'autre à se servir de son appui.


« Donnez-moi un point d'appui et je soulèverai le monde. L'infirmerie est à l'étage inférieur, le temps d'y aller et de revenir sur mes pas, il sera la demie, et j'aurais évité la redite du cours de la semaine dernière. Si je te laisse te casser la figure dans l'escalier après avoir dit que je m'occupais de toi, et cela juste après ce qui s'est passé en cous de chimie, les ragots vont courir, et je déteste ça. »

Le ton était cette fois-ci dénué de la chaleur dont faisait preuve Light quand ils était entouré de ses autres camarades. Cela devait être assez éloquent, et sûrement plus efficace qu'un soupir accompagnant un « à la guerre comme à la guerre », et surtout « maintenant que nous sommes seuls, tu peux arrêter de jouer aux niais avec moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constantin Pinson
Modo || Enquêteur Barré
Modo || Enquêteur Barré
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : Cherche

MessageSujet: Re: Un défi ? Enfin ! [Libre]   Mar 5 Mai - 22:49

Les yeux gris de Constantin se contentait de fixer l'appui que Light lui proposait, ils étaient encore écarquillés, le choc de la chute n'était peut-être pas encore passé. Ou bien, il y avait autre chose. Toujours est-il que le français se ressaisit assez rapidement. Il ne devait laisser paraître aucune faiblesse, même face à quelqu'un comme Yagami qui ne devait pas être vraiment dangereux. Enfin, pas dangereux si l'on excluait son intelligence mais il était clair qu'il n'était pas du genre à s'en servir pour faire le mal d'une telle façon. Cette raison lui suffisait pour tenter de refuser poliment la proposition de Light, après tout, il devrait pouvoir arriver à descendre, c'est toujours plus facile que de monter.

    -Ma canne est un bon point d'appui, je devrais pouvoir...

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase. Violemment coupé par un tressautement soudain de sa jambe gauche. Heureusement sa canne lui permit de rester relativement stable. C'était un avertissement, il ne tiendrait pas longtemps dans cette position ridicule. Il n'avait donc pas d'autre choix que d'accepter ce soutien que lui offrait Yagami. Reportant son attention sur ce dernier, Constantin se souvint soudainement de la dernière phrase qu'il lui avait adressé et surtout du ton qu'il avait adopté. Ce n'était pas le ton artificiel qu'il avait jusque là tenu devant les autres élèves de la classe. C'était un ton plus froid qui signifiait au nouveau qu'il était temps d'arrêter la comédie. Peut-être était-il temps de ne plus jouer au niais en effet.

    -En effet, laisser dire les ragots serait une bien mauvaise idée.

Se laissant porter en partie par Yagami, il crut bon d'ajouter pour signifier que pour lui aussi, la comédie était finie.

    -Des ragots...Du racket...Je me croirais presque en France. A croire que les humains reproduisent la même structure bancale où qu'ils soient.

Il partit alors d'un ricanement amer et moqueur qui n'avait plus rien du petit rire timide qu'il leur avait servi jusque là. C'était la fin du premier acte, pendant l'entracte les acteurs pouvaient dévoiler leur véritable nature et Constantin ne s'en était pas privé. Ils étaient à présent arrivé à l'étage de l'infirmerie.

    -Il y a cependant une différence entre ici et chez moi.... Il y a sans doute bien plus de mérite à se trouver dans la tête de classe d'ici que dans un petit lycée français...

L'avertissement était lancé, discrètement. Restait à savoir comment Yagami allait réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Light Yagami
Kira#1
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 06/04/2009
Localisation : Moins présent cette semaine.

MessageSujet: Re: Un défi ? Enfin ! [Libre]   Ven 8 Mai - 1:00

Il fallut que Constantin en arrive à la dernière extrêmité pour accepter l'aide de Light. Et c'est alors qu'il avait le bras autour de l'épaule de Light que le petit français tomba enfin le masque. Light s'attendait un peu à ce qu'il ne soit pas aussi neuneu que ce qu'il prétendait, car on ne peut pas connaître les racketteurs sans avoir perdu de sa naïveté. Mais entendre ce rire amer avec une telle proximité physique, et en contraste avec tout ce qui avait précédé, cela avait de quoi rendre vraiment mal à l'aise. D'autant plus que certaines paroles que Linton avait prononcées n'auraient pas été déplacées dans la bouche de Light, quand il ruminait seul des pensées mélancoliques. Le monde était pourri. De partout. Il grouillait de vermine. Le visage de Light s'inclina et ses yeux disparurent derrière les mèches châtain.

« Alors ici ou ailleurs, c'est la même chose, n'est-ce pas ? Aucun intérêt au voyage, c'est bien ce que je pensais. Cela permet d'avoir du recul pour les uns, mais quand on est déjà assez clairvoyant ... »

Intéressant. Alors comme ça, il n'était pas le seul à penser comme cela ... Ils descendirent tant bien que mal les escaliers, curieux équipage qui arriva finalement au premier pallier sans encombres. Il y avait deux bons cerveaux aux commandes, et qui travaillaient plutôt bien ensembles.

« Je ne sais pas. Je n'avais jamais rencontré de lycéen français auparavant pour comparer. Et j'ai toujours été premier. »

Sous-entendu : et il comptait bien le rester. L'allusion était ténue, mais Light était suffisament perspicace pour la comprendre. Avec Constantin, ils étaient sur la même longueur d'onde. Ils se ressemblaient assez, au-delà de l'aspect physique. Ils auraient pû se comprendre sur certains sujets, mais Constantin venait de lancer un défi. Et Light, malgré la complexité de ses agissements pour l'affaire Kira, malgré ses efforts pour rester le plus naturel possible, ne put s'empêcher de le relever. Et il se promit de gagner. Il serait le premier de sa classe ce trimestre là comme pour tous les autres, et il serait le meilleur lycéen du pays au classement général. En fait, il aurait les notes maximales en tout ! Pour autant, il ne lâcha pas son camarade et l'accompagna jusqu'à l'infirmerie. Il retourna le compliment à Constantin, en parlant toujours à mots couverts devant l'infirmière scolaire :

« Alors si j'ai bien compris, tu n'auras pas besoin de mes cahiers en chimie ? De toutes façons, tu risquerais d'y trouver des fautes qui ne se retrouveront pas dans les manuels. Après tout, pour l'examen de passage à l'université, ce sont les bouquins et le programme officiel qui comptent. Enfin, tu n'as qu'à demander mes notes si tu veux savoir où on en est dans les autres cours ... à moins que tu aimes être surpris quand tu arrives en classe ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constantin Pinson
Modo || Enquêteur Barré
Modo || Enquêteur Barré
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2009
Localisation : Cherche

MessageSujet: Re: Un défi ? Enfin ! [Libre]   Sam 9 Mai - 23:27

Constantin se permit un léger sourire, franc celui-ci, mais vraiment très léger, restons sérieux. Light avait penché la tête au moment de parler, Constantin avait fait le contraire et l'avait relevé vers le plafond. Ainsi, il n'était pas le seul à penser ainsi, d'autres êtres tout aussi intelligent voire plus avaient compris ce qu'était le monde. Le français n'avait pas vraiment l'habitude de partager ses pensées avec les gens mais Yagami était capable de comprendre, ce n'était pas un des imbéciles avec qui on avait affaire la plupart du temps. Il pouvait donc parler presque franchement avec lui.

    -Oui...la même chose partout. Il y a toujours des ordures, de la vermine. Et il y a toujours des gens clairvoyants qui n'ont alors que deux options : s'adapter. Et puis il y a les plus courageux qui font tout ce qu'ils peuvent pour changer cela...

Constantin poussa un léger soupir et son sourire disparut. Il venait de se rendre compte qu'une autre personne était susceptible de penser la même chose. Une personne qu'il connaissait très bien : Kira. Il était probable que le pire tueur de la planète pense de la même façon que ces deux lycées et paradoxalement, de la même manière qu'un homme qui le recherchait activement. La différence c'est que lui, Kira, avait décidé d'agir là où le français avait décidé d'encaisser et de s'adapter. Deux stratégies différentes. Deux résultats différents.

Ils finirent par arriver à l'étage de l'infirmerie. Constantin jeta un regard en direction d'un plan accroché au mur, il pourrait facilement se repérer à présent.

    -Crois-moi. Le niveau des lycées français est bien inférieur à ce que j'ai pu constater par ici.

Un autre petit sourire apparut sur le visage du français, le message était passé. Restait à voir ce que donnerait ce petit défi. Néanmoins, il ne devait pas prendre trop part à ce petit jeu et rester concentré sur la résolution de l'énigme Kira mais ça ne devrait pas poser trop de problème de gérer les deux en même temps.

Arriver au bon étage, Constantin aurait voulut continuer seul mais Light l'accompagna jusqu'à l'infirmerie. Il lui posa même une question concernant ses cahiers. Le français lâcha l'épaule de Light et posa sa main sur la poignée de la porte de l'infirmerie.


    -Je n'apprécie pas particulièrement les surprises mais je ne pense pas avoir besoin de tes cahiers. D'ailleurs, je ne crois pas non plus que j'y trouverais des fautes si je les consultais mais je vais me contenter des livres de cours.

    Merci en tout cas.

Il ouvrit la porte et pénétra à l'intérieur de l'infirmerie. Tout était dit.
Fin de l'acte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un défi ? Enfin ! [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un défi ? Enfin ! [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le québec libre!!!
» Enfin un compte !
» Base de Torcy - nage en eau libre
» Libre navigation avec la Savoie [abrogé]
» Les RPG en libre téléchargement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note Renaissance :: Death Note Renaissance :: Japon :: Le Lycée-
Sauter vers: