La justice jamais ne sera restaurée par le sang. Kira, L venez rejoindre l'un des deux clans, serez vous un Kira ou bien un enquêteur de talent tel que L ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L || Sweet boy[Validé]

Aller en bas 
AuteurMessage
L
Justice,Sweets and Black bags
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 08/04/2009

MessageSujet: L || Sweet boy[Validé]   Mer 8 Avr - 22:44

    « Je veux montrer à ceux qui risquent leur vie
    Qu’à la fin c’est toujours le bien qui l’emporte »




    Lui...

    Nom : Lawliet
    Prénom : Lawrence
    Surnoms : L, Ryûzaki, Hideki Ryuga, Deneuve, Eraldo Coil… Le petit monsieur aime changer d’identité. Nous choisirons L.
    Âge : 25 ans
    Sexe : Masculin
    Nationalité : Indéterminée. A cependant vécu une grande partie de sa vie en Angleterre et a de fortes chances d’être d’origine anglaise mais aussi d’origine Russe, japonaise et pourquoi pas française.
    Rang : , Sweets and Black Bags
    Groupe souhaité : Enquêteurs de L



    Une histoire de descriptions…

    Physique :

    Si certains avaient encore des doutes sur notre descendance - croyant encore les récits fabuleux de quelques obscurs scientifiques qui affirment que nous serions les heureux héritiers de la lignée des batraciens – J’ai la preuve essentielle, fondamentale, unique pour certifier que leurs thèses sont fausses. Cette preuve irréfutable, c’est L. Qui pourrait croire en effet que ce corps ressemblant à un vulgaire chamallow éternellement recroquevillé, mesurait une fois déplié un mètre soixante-dix neuf, soit la même taille que ce brave Light Yagami. La taille n’est pas le seul fait remarquable de la personne. Enfin… remarquable le mot n’a de son sens seulement lorsqu’il est associé à la psychologie complexe du personnage car, en réalité, il faut bien l’avouer… L, physiquement, ne paye pas de mine. Vraiment. Un teint blafard témoignant de la répugnance qu’éprouve le détective de génie à sortir d’un « quatre murs et un toit » confortable. Des yeux noirs possédant, parait-il, des éclats bleus foncés, cernés au possible viennent rendre la pâleur du visage cohérente, confirmant l’hypothèse suivante : L est un acharné - et un passionné - du mystère et de l’irrésolu à tel point qu’il est capable de ne dormir que très peu, voir ne pas dormir du tout, pour assouvir sa quête absolue mais probablement impossible de solutions, de résolutions et de vérités. Pour le reste du faciès, les traits restent plutôt banals : nez légèrement épaté mais assez long, bouche fine et visage anguleux. D’ailleurs il n’y pas que son visage qui ait le droit à ces formes presque squelettiques, le jeune homme, malgré le nombre affolant de sucreries ingurgitées, est d’une maigreur étonnante voir affligeante, pouvant faire pâlir d’envie bon nombre de jeunes filles souffrant du diktat de la société d’apparence instaurée de nos jours. Reste la coupe de cheveux, digne d’un garçon qui ne se préoccupe pas de son physique : savamment désordonnés voir emmêlés, plutôt longs, vous avez compris le concept. Et noirs. Derniers détails physiques notoires ? Vous ne verrez jamais L habillé autrement qu’avec un jeans un peu grand et délavé ainsi que son mythique haut blanc plutôt ample lui aussi. L’homme a une grande ennemie aussi : la paire de chaussures. C’est avec beaucoup de prise sur soi que Lawrence enfilera ce genre de petites « folies ». Les chaussettes sont aussi fortement proscrites. Je ne pouvais pas passer à l’étape « caractère » sans parler de la position assise de L : Toujours accroupi et recroquevillé tel un petit fœtus, que se soit sur fauteuil, chaise, canapé et j’en passe. Mais l’explication de cette position étrange ne sera développée que dans la partie caractère. Chaque chose en son temps.

    Caractère :

    L est un étrange paradoxe. La première chose que l’on peut noter chez ce personnage singulier, c’est son sens aiguisé de la justice. Trait de caractère à double tranchant. Est-ce que sa vision de la justice est la bonne ou s’inscrit-elle dans une fausseté sans précédent ? Là n’est pas la réelle question. Ce qui est important, c’est jusqu’où la petite graine de génie est capable d’aller pour faire valoir ses idéaux. Et… L est capable d’énormément de choses pour faire triompher sa justice. Des petites méthodes crapuleuses à la manipulation d’autrui, L ne recule presque devant rien ce qui peut le rendre très vite, aux yeux d’humains banals comme vous et moi, impopulaire voir détesté ainsi que froid et calculateur. Que de qualités… Mais certainement indispensables quand on est une tête pensante comme L et que l’on s’octroie le privilège d’être les trois plus grands détectives du monde en même temps. Pourtant ce constat rapide n’est qu’une étude plutôt grossière du personnage. Car, heureusement le petit protégé de Watari n’est pas que cette chose sans expressions, sans sentiments. En effet, L est-il un être qui peut réellement se contrôler émotionnellement ? Si oui, pourquoi cette lubie de manger poussée à l’extrême et qui dépasse le stade de la simple gourmandise ? Mis à part l’alimentation de son cerveau dont l’activité cérébrale dépasse l’endentement, cette obsession de se nourrir pourrait traduire les émotions du détective : chasser le stress, aider à la concentration, légère envie de provocation… Cette thèse n’est-elle pas étayée par ces petites mimiques parfois agaçantes comme ce pouce toujours présent sur ses lèvres, sa façon de s’assoir, de tenir les objets. La façon de se comporter de Lawrence nous apprend beaucoup plus que toutes paroles prononcées, - il fait preuve d’une économie de salive plutôt hallucinante et on ne l’entendra guère parler d’autre chose que de l’enquête en cours - . Ces gestes nous apprennent donc sa répugnance des contacts tout aussi bien physiques que matériels, ses conditions de travail et de réflexion. La voilà la petite anecdote de sa position assise, il paraitrait qu’assis normalement, L perdrait 40% de ses facultés intellectuelles… Malgré ce nombre assez important de petits tocs, il paraît souvent indifférent et ennuyé par la situation. Il constate les faits et les attitudes avec une vérité désarçonnante. Il l’annonce sans faux-semblant, sans détour et cela contribue à l’alimentation de son ambigüité. Comment une personne peut-elle être aussi sincère, ne serait ce pas qu’un engrenage dans cette machine infernale qu’est L, pour mieux tromper ? Il peut être aussi très agaçant, petite tête oblige, sa force d’anticipation lui permet un recul, peut-être factice, mais qui lui offre un certain détachement qui pourrait être perçu comme de la nonchalance voir même un certain mépris. Mais derrière cette apparence presque candide et naïve de l’homme, se cache un amoureux du jeu. C’est vrai, il aime jouer, pousser son adversaire au bout de ses limites et… Gagner. L a une grande confiance en ses capacités et sait jusqu’où il peut aller. Cela ne l’empêche pas parfois de douter. On ne lui connait pas d’amis mais il y a Watari, personne en laquelle il a placé une confiance absolue et un amour qui ne peut être nié. Malgré, cette envie de triompher du « mal » et de ses plans plus que risqués, L n’est pas le genre de personnes à mépriser la vie d’autrui et pourtant il n’hésite pas à jouer avec certaines d’entre elles… Il est aussi quelqu’un bizarrement de très compréhensif mais aussi quelqu'un d’exigeant avec les personnes avec lesquelles ils s’associent. Monsieur Lawliet a aussi un petit problème, il n'accepte que moyennement l'erreur. Mauvais joueur...

    Alors L, complexité extrême ou simplicité affligeante ?



Dernière édition par L le Jeu 9 Avr - 18:21, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L
Justice,Sweets and Black bags
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 08/04/2009

MessageSujet: Re: L || Sweet boy[Validé]   Mer 8 Avr - 22:45

    25 unités au compteur : Lawrence Lawliet aka L…



    {Je choisis le Rp comme histoire car tout le monde connait L –peut-être mieux que moi qui sait ?- J'espère que ça vous conviendra :/


    Japon
    Hôtel réputé,
    Année 2004,
    nuit.


    La ville de Tokyo arrivait à être dynamique même de nuit : Voitures, passants, lumières des réverbères qui ne daignaient s’éteindre qu’au lever du jour. La ville semblait vivre. Un être avec ses propres règles qui ne souciait guère de ce qui pouvait se passer dans ses propres entrailles. Et pourtant, si elle savait… Il était là, planté devant une baie vitrée imposante, dominant de façon exquise toute cette agitation nocturne. Il était debout et immobile, figé dans cette position courbée qui lui était propre : L.

    Depuis combien de temps fixait-il obstinément le flux des voitures nippones de ses deux grandes billes inexpressives qui lui servaient d’yeux ? Quelques secondes. Plusieurs minutes. De nombreuses heures. La plupart des personnes dites normales, laissaient libre cours à leur imagination lorsqu’elles contemplaient bêtement à travers leur fenêtre quelque chose qui finalement importait peu mais c’était mal connaître L que de croire qu’il s’adonnait à ce genre de pratique et que son esprit batifolait où se reposait tranquillement durant une nuit paisible. Son cerveau ne connaissait pas le repos, il était même fort probable que le mot ‘repos’ ne fasse pas partie du vocabulaire du jeune détective. Sous ses airs désinvoltes, L était en ébullition. Ca cogitait sous cette masse informe de cheveux noirs. Les limbes de son esprit auraient pu être matérialisés par un énorme échiquier où chaque pièce était décisive, il ne fallait pas en perdre mais quitte à sacrifier, il fallait faire les bons choix, l’objectif absolu c’était le roi, Kira. Le regard de celui qui se faisait surnommer Ryûzaki depuis peu de temps se durcit. Il était assez mécontent que sa pensée ait choisi le roi comme pièce pour représenter celui qui finalement n’était que fou. Epris d’une justice qui n’était que mensonge, se donnant l’air d’un juge absolu alors qu’il n’était finalement que lâche. Qui pouvait se permettre d’établir châtiments et grâces ? L était confus. Il était tiraillé par des sentiments contradictoires qu’il n’avait jamais eu l’occasion de ressentir dans des enquêtes antérieures. Il était un détective plus que reconnu, il était même exactement trois détectives plus que reconnus. Il s’amusait à rivaliser d’intelligence avec lui-même sur des défis d’apparence impossibles. Son intelligence et sa force de déduction venaient souvent à bout des casses têtes chinois les plus durs et tout cela assez rapidement. C’était avec une logique presque infaillible qu’Interpol avait fait appel à lui pour l’affaire qui serait probablement celle du siècle… Toujours lui, Kira.

    L se déplaça lentement, trainant presque ses pieds jusqu’à un fauteuil d’aspect confortable. Il s’accroupit dessus comme à son habitude et posa son pouce de la main gauche sur ses lèvres, créant une légère pression sur ces dernières. Ce contact le rassurait, cela n’était pas explicable, il aimait bien faire ce geste, un peu ridicule si on y réfléchissait, cela lui donnant presque un aspect enfantin. Il n’en était rien, cela l’aidait aussi et surtout à se concentrer, à canaliser ses pensées sur un seul objectif. Son déplacement n’avait pu changer le cours de son cheminement intellectuel. Il se posait des questions. Enormément de questions. Est-ce que cette confusion qui ne voulait pas le quitter depuis quelques heures pouvait avoir une raison ? Oui. Et mêmes plusieurs. Quelques heures plus tôt, L avait donné le signal de départ d’un match épique entre deux éminences grises : Kira et lui-même. Leur rencontre éminente avait était sous entendue et il savait que Kira serait au tournant. Juste une provocation télévisuelle qui avait beaucoup profité au jeune homme : confirmation des données essentielles à Kira pour tuer et nature même de l’individu qui se prenait pour un dieu de pacotille. Mais cette maigre récompense était à double tranchant. L, en provoquant Kira, se mettait en danger. L’intensité des enjeux inquiétait L mais de façon beaucoup moins inavouable, cela lui procurait une immense exaltation. Il savait pourtant qu’ils jouaient tout deux avec des vies, avec des destins, des sentiments… Mais il voulait gagner. Par orgueil, par fierté mal placée, il voulait être celui qui enverrait Kira à l’échaffaud. C’était aussi toute une remise en question de ce qu’il considérait justice . L n’était pas un être profondément mauvais mais malheureusement manichéen. Bien. Mal. Il fallait choisir son camp, la neutralité n’avait pas sa place. Ce mélange malsain de sentiments était aussi du à ce qu’était Kira. L éprouvait un fort dégout à son égard, une colère froide envers cet individu qui s’octroyait des droits suprêmes pour régir leur monde avec un alibi en carton. Cette répugnance envers cet inconnu le plus connu de tous les temps était décuplée pour une autre raison. L savait pertinemment que la différence entre ce Kira et lui était infiniment mince, tellement mince qu’elle pouvait devenir marginale à tout moment et même disparaître. Mais la différence fondamentale entre ces deux entités, c’était que lui, L, même s’il se battait lui aussi pour sa justice, ne se prétendait pas dictateur d’un « nouveau monde ». il respectait la nature humaine, ce que Kira avait maintenant oublié ou peut-être jamais connu. Malgré toute cette haine envers ce tueur en série, L ne pouvait s’empêcher de ressentir une fascination pour celui qui occupait toutes ses pensées, toutes ses journées. Cet esprit machiavélique suscitait son intérêt et la frustration n’en devenait que plus grande.

    Les doigts de la main droite de Ryûzaki eurent un léger frémissement. Il devait ingurgiter quelque chose. Maintenant. Son corps se pencha légèrement vers une table basse sur laquelle il attrapa une tasse de café. Avec des précautions exagérées de gentleman anglais, il versa le liquide brûlant dans le réceptacle et reposa la théière qui lui avait servi d’outil pour ce versement. Il jeta alors avec une régularité déconcertante un nombre improbable de sucre dans sa tasse qu’il tenait toujours de cette façon assez spéciale. Il devait en être facilement à son dix huitième sucre quand un homme d’âge avancé coupa l’activité passionnante de L. Il ne la coupa pas réellement, L avait senti un regard sur lui et s’était figé, un bras en suspension dans l’air attendant de jeter le sucre dans le café inondé de glucose. L'homme constata comme si cela était une évidence :

    - En pleine réflexion L...

    La tête du garçon se tourna vers Watari, l’unique personne à ses côtés depuis le « tout début ». L’enfance de L dans l’esprit du génie commençait d’ailleurs lorsqu’il avait rencontré Watari, beaucoup trop tôt ou un peu trop tard, c’est selon. Un sourire, bouche fermée, vint fendre le visage de l’homme aux cernes improbables, métamorphosant son faciès tout entier, contrastant avec la mine sombre qu'il avait quelques instants auparavant.

    - Watari… Je crois que la partie a débuté.

    Le sucre tomba dans la tasse mais n’ayant pas sa place dans cet espace déjà trop encombré, tomba par terre.

    La chute était inévitable.





    Code du règlement : [OK par Near]

    {Certaines idées de cette fiche ont été prises directement dans une autre fiche de L, un détonant « 4 mains » (dans lequel j’ai quand même posé ma patte, qu’on ne croit pas que je pompe et que je le dis pour me déculpabiliser… xD), embarqué par une girafe en guimauve qui manie les mots comme je maltraite mon chien (*sbaf*). Le bien nommé Vince’. Acclamez-le.



Dernière édition par L le Jeu 9 Avr - 1:12, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiigi
Fondatrice || Chef du WWK
Fondatrice || Chef du WWK
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 04/03/2009
Age : 26
Localisation : ++...Dans mes petites méninges ...++

MessageSujet: Re: L || Sweet boy[Validé]   Jeu 9 Avr - 0:10

¤ L =O ouah... quelle fiche.. Bienvenue parmis nous, merci de t'être inscrit sur ce forum Smile

Je te souhaite un bon courage pou ta fiche dont je suis déja fan Smile

Ps:J'aime beaucoup ton avatar =)

_________________
~~ セイイギ-サン ~~

[center]~~Le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder. Résistez et votre âme se rend malade à force de languir ce qu'elle s'interdit~~


[/center]

~~ネイト リバ~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathnotereborn.lightbb.com
Near
Admin RPG|Chef du SPK
Admin RPG|Chef du SPK
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 04/03/2009
Age : 26
Localisation : Near of you...

MessageSujet: Re: L || Sweet boy[Validé]   Jeu 9 Avr - 13:50

Bienvenue sur Death Note Renaissance L.
Parlons peu mais bien...Ta fiche est...Comment dire...Excellente en fait,j'aime beaucoup ton style.Je pense que tu seras très bon dans le rôle,ton histoire me laissant assez impatient de lire tes futurs Rps.
Enfin...Je serais un fou si je m'opposais à la validation d'une fiche pareille.Donc pour moi tout est bon !Je doute que Seiigi ne soit pas de mon avis,mais nous allons tout de même attendre sa validation officielle.
Voila,passe du bon temps parmis nous Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiigi
Fondatrice || Chef du WWK
Fondatrice || Chef du WWK
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 04/03/2009
Age : 26
Localisation : ++...Dans mes petites méninges ...++

MessageSujet: Re: L || Sweet boy[Validé]   Ven 10 Avr - 10:54

¤Validé! Smile

_________________
~~ セイイギ-サン ~~

[center]~~Le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder. Résistez et votre âme se rend malade à force de languir ce qu'elle s'interdit~~


[/center]

~~ネイト リバ~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathnotereborn.lightbb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L || Sweet boy[Validé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L || Sweet boy[Validé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CF] Proposition de Planning (pour l'instant non-validé)
» N°4832; SWEET FAMILY | liam
» Explications ? [Porte non validée ?]
» Compositions validées !
» Missions : Home Sweet Home

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Death Note Renaissance :: Avant d'entrer dans le Rp :: Présentation du Personnage :: Fiches validées :: Enquêteur de L-
Sauter vers: